Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Hülkenberg : "La course a semblé nous échapper"

partages
commentaires
Hülkenberg : "La course a semblé nous échapper"
Par :
15 juil. 2019 à 14:10

Un unique point est venu récompenser un week-end relativement fade pour Nico Hülkenberg, qui glisse à la onzième place du championnat.

Arrivé dans la même position que celle d'où il avait pris le départ à Silverstone, Daniel Ricciardo, septième, a fait le nécessaire pour contrer ce qui aurait pu être un bilan plus douloureux pour l'équipe Renault face à McLaren. L'équipe cliente de l'unité de puissance Renault a en effet placé Carlos Sainz au sixième rang en course au terme d'un duel animé contre l'Australien, à qui l'on ne pourra pas reprocher de ne pas avoir tout tenté pour achever la course dans la position de "Best of the rest". 

Dépassé dans Stowe par Norris, Ricciardo pointait au huitième rang au terme du premier tour après avoir pris le départ en tendres usés et emmenait son équipier. Même si le plan de départ en termes de stratégie pneumatique n'était pas de repasser par les stands si vite une fois les mediums chaussés au 12e tour, l'intervention de la voiture de sécurité, au 19e tour, a forcé le team à revoir sa copie. La capacité de réaction de Renault a tout de même permis au #3 de réaliser une bonne seconde partie de course avec les gommes dures, à l'inverse par exemple de Lando Norris, dont le Grand Prix a pris une tournure plus compliquée. Il s'agissait ainsi de rejoindre l'arrivée avec les pneus durs et de maintenir Sainz sous pression, ce que Ricciardo n'a pas manqué de faire.

Lire aussi:

Un point en guise de consolation

Pour Hülkenberg, en revanche, les choses ont été plus délicates. Parti dixième sur la grille et battu pour la huitième fois en dix Grands Prix par son équipier en qualifications, l'Allemand est passé neuvième au premier tour, dans le sillage de celui-ci. Sans le "cadeau" fait par Sebastian Vettel en fin de course dans son accrochage avec Verstappen, l'homme aux 166 Grands Prix sans podium n'aurait pas inscrit de point pour la quatrième fois de la saison.

"Ce n’était pas facile en piste et nous sommes déçus de n’être que dixièmes", ne peut-il que commenter après l'épreuve. "La course a semblé nous échapper. Notre stratégie aurait pu être plus fine : j’ai été percuté à la relance et j’ai cédé une place à ce moment-là. Vers la fin, j’ai dû basculer le moteur sur un mode lent quelques secondes, ce qui m’a à nouveau fait perdre du terrain. C’était tout simplement l’un de ces dimanches où les embûches s’additionnent et nous coûtent cher. C’est positif de remettre les deux voitures dans les points, mais nous allons nous rassembler pour revoir quelques aspects et nous mettre dans une meilleure position pour la prochaine course."

Une déception relative que partage Cyril Abiteboul, team principal de Renault F1. "Nous pouvons globalement être satisfaits du résultat du jour avec les deux voitures dans le top 10. Nous savons cependant que de meilleures positions étaient possibles. Tout d’abord avec Daniel, sans l’intervention de la voiture de sécurité, mais nous avons bien réagi en le rappelant quelques tours après l’exécution parfaite d’un undercut. Ensuite, Nico réalisait une excellente prestation pour faire tenir les pneus durs jusqu’à l’arrivée, mais nous aurions pu l’arrêter plus tôt comme il en était venu à bout avant Daniel. Il a beaucoup de mérite à avoir pris le dernier point dans des circonstances défavorables. Dans l’ensemble, notre niveau de compétitivité - en qualifications comme en course - a été meilleur sur un circuit typé ‘moteur’ même s’il reste des zones de faiblesses qui seront l’objet de nos priorités dans les prochaines semaines." 

Direction l'Allemagne, désormais, où les virages lents devraient convenir au package Renault en comparaison de celui dont dispose McLaren. Pas de trop pour se lancer à l'assaut du team de Woking, qui compte désormais 21 points d'avance sur Renault et a inscrit 30 unités sur les 3 dernières manches en date, contre 11 pour le team franco-anglais.

Cla Pilote Tours Temps Gap
1 United Kingdom Lewis Hamilton 52 1:21'08.452  
2 Finland Valtteri Bottas 52 1:21'33.380 24.928
3 Monaco Charles Leclerc 52 1:21'38.569 30.117
Article suivant
Sainz, 13e au départ et sixième à l'arrivée, a "exécuté le plan"

Article précédent

Sainz, 13e au départ et sixième à l'arrivée, a "exécuté le plan"

Article suivant

Stats - 80e victoire en F1 pour Hamilton

Stats - 80e victoire en F1 pour Hamilton
Charger les commentaires