Hülkenberg - De bons moteurs et davantage de difficulté

Nico Hülkenberg a confirmé le sentiment selon lequel la nouvelle réglementation avait rendu le pilotage plus compliqué en F1 en 2014

Nico Hülkenberg a confirmé le sentiment selon lequel la nouvelle réglementation avait rendu le pilotage plus compliqué en F1 en 2014. Le pilote allemand explique que la puissance des V6 turbo hybrides et la diminution des appuis ont clairement multiplié les risques de partir à la faute. Cela s'est souvent traduit en piste, notamment lors des essais libres la saison dernière.

"C'était un peu difficile", confirme Hülkenberg à Autosport. "C'est plus dur car vous ne pouvez plus attaquer aussi fort. Avec l'appui [en 2013], vous pouviez attaquer facilement et il y a avait une marge de sécurité qui vous sauvait lorsque vous en faisiez trop. Maintenant, quand vous exagérez un peu, c'est beaucoup plus facile de rater un tour, même si c'est peut-être aussi parce que notre voiture était en retrait."

Néanmoins, le pilote Force India apprécie le pilotage des nouvelles F1 dans sa globalité. Il se dit également convaincu par les nouvelles motorisations, alors qu'il a pu bénéficier du V6 Mercedes dans son dos. Finalement, seul le bruit lui manque !

"Les moteurs sont bons et, d'un point de vue maniabilité le moteur Mercedes était impressionnant", assure-t-il. "Ils ont beaucoup de puissance ; la seule difficulté est vraiment de passer la puissance au sol avec la perte d'appui. Ce qui me manque personnellement, c'est le bruit, mais d'un autre côté les moteurs ont plus de puissance que ceux que nous avions."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Mercedes , Force India
Type d'article Actualités