Hülkenberg encouragé par la régularité de Renault

Le pilote allemand a pris la place de "meilleur des autres" sur la grille de départ du Grand Prix de Chine, presque comme une évidence !

Le troisième Grand Prix de l'année n'est pas encore disputé, mais Nico Hülkenberg semble déjà s'abonner à la septième place dès que l'occasion se présente, derrière les Ferrari, Mercedes et Red Bull. À Shanghai en qualifications, le pilote Renault a renouvelé la performance, et si sa frustration demeure quant à l'écart qui sépare le Losange des trois top teams, il y voit une bonne nouvelle alors que le milieu de grille semble encore très fluctuant.

"C'est parce que les trois équipes sont devant nous, et de loin [que je suis septième]. C'est juste une coïncidence. Je ne sais pas si c'est bien ou mal. Ça semble régulier", constate le pilote allemand. "Nous sommes plutôt réguliers sur trois circuits différents, dans des conditions différentes, c'est bien. J'ai toujours senti, même l'année dernière, que le rythme de qualifications n'était jamais un problème. En course, une fois que l'effet des pneus neufs est passé, nous paraissons constants."

Au passage, Hülkenberg devance une nouvelle fois son coéquipier Carlos Sainz, face à qui il a pris l'avantage en ce début de saison. Du haut de ses 30 ans, il admet être dans la meilleure forme de sa carrière. "Oui, je le pense", répond-il à cette question. "Je me sens plutôt confiant et heureux. Depuis l'année dernière, ces voitures me favorisent probablement davantage." 

La septième place sur la grille reste néanmoins fragile à l'heure actuelle, car le Grand Prix va prendre un tournant stratégique important dimanche, le tout avec un retour annoncé du beau temps. Comme les pilotes autour de lui dans la deuxième moitié du top 10, Nico Hülkenberg va devoir gérer la problématique de s'élancer en pneus ultratendres.

"Nous verrons comment se passe la stratégie", hésite-t-il. "En partant avec les pneus ultratendres, faire un seul arrêt est plus dur à accomplir. Il est supposé faire beaucoup plus chaud demain, donc ça pourrait à nouveau énormément changer les choses. Nous devons attaquer, la performance de la voiture est bonne, les longs relais semblent bons."

Sainz : "Pas encore à 100%"

Sur le tracé chinois, la R.S.18 fonctionne plutôt bien et dispose d'un bon équilibre, que l'équipe d'Enstone a pu affiner au fil des séances notamment au niveau de l'aileron avant. À son volant, Carlos Sainz a quant à lui compléter la double présence des Renault dans le top 10, avec la neuvième position.

"C’est une bonne chose de placer à nouveau les deux voitures en Q3", souligne le pilote espagnol. "Nous avons fait du bon travail. En Q1, un drapeau jaune nous a privés du DRS et il n’était alors pas possible d’entrer en Q2 avec un seul train de pneus. Je n’avais donc plus qu’un seul jeu d’ultratendres pour la Q3."

"Nous ne sommes pas encore à 100%, notamment dans les virages lents, mais cela ne m’inquiète pas trop. J’ai désormais hâte d’être en course. Nous allons évaluer nos options et voir comment cela se passera. La dégradation occupera un grand rôle, mais je suis convaincu que nous pouvons commencer sur un bon premier relais et engranger de nouveaux points."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Qualifications
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Nico Hülkenberg , Carlos Sainz Jr.
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Réactions
Tags shanghai