Hülkenberg - L'expérience ne compte plus autant

Deux points de vue s’affrontent régulièrement cette année au moment de déterminer qui des vieux routiers ou des nouveaux venus bénéficie le plus des drastiques changements techniques 2014, ayant une influence significative sur le style de pilotage

Deux points de vue s’affrontent régulièrement cette année au moment de déterminer qui des vieux routiers ou des nouveaux venus bénéficie le plus des drastiques changements techniques 2014, ayant une influence significative sur le style de pilotage.

Alors que des pilotes d’expérience comme Räikkönen, Vettel ou encore Button cherchent encore à retrouver leur niveau de performance antérieur, les débutants n’ont de leur côté pas eu à s’adapter de la même façon à la nouvelle façon dont réagissent les F1. Même si ces derniers ont bien entendu pris le volant de F1 « ancienne génération » au cours de leur montée vers le sommet, moins de réflexes ont été pris, et les habitudes de travail en weekend de GP n’ont pas été à revoir puisque tout dans l’univers F1 était à apprendre.

Nico Hülkenberg note que les jeunes comme Kevin Magnussen, Daniil Kvyat et Marcus Ericsson -venus respectivement de la FR 3.5, du GP3 et du GP2- tiennent actuellement raisonnablement la comparaison face à leurs coéquipiers respectifs (Jenson Button, Jean-Eric Vergne et Kamui Kobayashi).

« Je me demande s’il est devenu plus facile de venir en Formule 1 en tant que débutant avec les nouvelles règles et la façon dont sont les autos maintenant », commente le pilote allemand pour Autosport. « Je ne suis pas certain. Il est assez évident qu’il y a Kvyat et Magnussen, des jeunes qui arrivent et qui sont immédiatement au-dessus de leurs équipiers et travaillent vraiment bien », poursuit celui qui arriva en F1 avec Rubens Barrichello comme équipier chez Williams et eut beaucoup de mal à se faire remarquer.

Reste à savoir, pour Hülkenberg, si ces débutants sont particulièrement doués, ou s’ils disposent d’une possibilité de mieux se mettre en valeur au sein de leur team en raison des difficultés rencontrées par leurs équipiers plus expérimentés.

« Je ne dis pas que ce sont de mauvais pilotes ; ils sont assez bons, je pense. Mais je me souviens de mon arrivée : ma première saison en tant que débutant a été un peu plus difficile. Je ne sais pas s’ils sont juste meilleurs ou si les choses sont devenues plus simples. Si l’on pilote en F1 pendant 10 ans, alors, oui, l’expérience est une très bonne chose. Mais peut-être qu’une partie de celle-ci n’est plus valide maintenant, et qu’une proportion de l’avantage est de ce fait parti ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Rubens Barrichello , Kamui Kobayashi , Nico Hülkenberg , Marcus Ericsson , Jean-Éric Vergne , Kevin Magnussen , Daniil Kvyat
Équipes Williams
Type d'article Actualités