Hülkenberg se plaint d'une voiture instable et survireuse

Onzième des qualifications du Grand Prix de Singapour, Nico Hülkenberg a égalé son moins bon résultat du samedi après-midi depuis le Grand Prix de Monaco.

La tâche s'annonçait difficile pour Hülkenberg, auteur du douzième temps en Q1, et le pilote allemand n'a pu faire mieux que onzième par la suite, échouant à quatre dixièmes du passage en Q3.

Le pilote Force India se plaint notamment du comportement de sa monoplace, décrivant une VJM08 particulièrement difficile à piloter.

"C'est un peu décevant de ne pas être dans le top 10, mais en même temps, j'ai bon espoir de pouvoir faire une bonne course depuis la onzième place," déclare un Nico Hülkenberg optimiste. "Pour une raison que nous ignorons, nous n'avions pas l'harmonie ou la performance nécessaires et je n'étais pas aussi content de l'équilibre qu'hier."

"Je recherchais les bons réglages dans la dernière séance d'essais libres et nous avons fait des changements avant les qualifications, mais nous n'avons pas trouvé les réglages parfaits pour autant. La voiture était assez instable avec du survirage et ce n'était pas facile de faire un bon tour."

Le Grand Prix de Singapour est toujours fort en rebondissements avec des interventions presque inévitables de la voiture de sécurité ; Hülkenberg compte bien en tirer profit.

"Pour demain, la stratégie sera critique et nous voyons depuis des années à quel point cet endroit est imprévisible. C'est toujours une course dure avec une forte dégradation pneumatique, surtout à l'arrière, et ça a l'air serré entre les équipes autour de nous. Nous devons nous tenir à l'écart des ennuis et prendre les bonnes décisions stratégiques," conclut l'Allemand.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Qualifications
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Force India
Type d'article Actualités
Tags reaction