Hülkenberg - Suivre et attaquer un concurrent doit devenir plus facile

partages
commentaires
Hülkenberg - Suivre et attaquer un concurrent doit devenir plus facile
Par : Basile Davoine
4 oct. 2015 à 16:00

Cette année, Nico Hülkenberg a pu comparer directement le pilotage de sa Force India et de la Porsche LMP1, sur fond de critiques répétées à l’encontre de la F1 depuis l’introduction des nouvelles unités de puissance l’an passé. 

Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 sur la grille
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08

A l’heure où les règles pour rendre la catégorie reine plus spectaculaire et plus rapide sont encore en discussion en vue de 2017, certains s’accordent à dire que l’intérêt du public doit être relancé directement via le discours des pilotes.

 

Pour Hülkenberg, le plus important serait de trouver une solution technique qui évite de pénaliser un pilote quand il suit de près le concurrent qui le devance, notamment en dégradant ses pneumatiques. Car si l’Allemand aimerait également retrouver des motorisations plus puissantes, c’est bien là sa principale préoccupation. 

"Avant tout je ramènerai du bruit", confirme le pilote Force India dans un questions-réponses organisé par GPUpdate. "J’aime les grosses sonorités qui, quand une voiture passe, vous secouent vraiment le corps et les os, comme c’était le cas avec les V10." 

"Deuxièmement, je crois que nous avons de bonnes courses, mais nous devons rendre le fait de suivre et d’attaquer une autre voiture plus facile pour les pilotes. D’une manière ou d’une autre nous devrons trouver une façon de faire. Nous devons le faire de la meilleure façon possible afin de pouvoir rester proche d’une autre voiture. Peut-être que des voitures à effet de sol aideraient pour cela."

A titre de comparaison, Hülkenberg aimerait pouvoir prendre le volant de monoplaces du passé. Mais s’il pouvait faire de choix, c’est vers les F1 d’il y a une dizaine d’années qu’il se tournerait. 

"Je choisirais une voiture du milieu des années 2000. Je dirais comme la Renault de Fernando Alonso avec laquelle il a gagné le titre mondial. Je crois que les voitures de cette époque étaient très intéressantes à piloter. Elles étaient très puissantes et avaient beaucoup d’aéro. Elles paraissent cool et elles avaient un moteur V10. J’aimerais ressentir ce que c’est de piloter ces voitures."

Prochain article Formule 1
Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications

Previous article

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications

Next article

David Hunt, jeune frère de James, est décédé

David Hunt, jeune frère de James, est décédé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg Shop Now
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités