Igora Drive va être rallongé d'un kilomètre pour le GP de Russie 2023

Les promoteurs du Grand Prix de Russie de Formule 1 ont révélé que le circuit d'Igora Drive serait allongé pour atteindre 5 km de long avant la venue de la discipline près de Saint-Pétersbourg en 2023.

Igora Drive va être rallongé d'un kilomètre pour le GP de Russie 2023

Comme annoncé il y a deux semaines, le Grand Prix de Russie de F1 déménagera de Sotchi à Igora Drive en 2023, un tracé dessiné par l'architecte attitré de la discipline, Hermann Tilke. Cette nouvelle piste fait partie de la station de ski d'Igora, à 50 km au nord de Saint-Pétersbourg, près de la frontière finlandaise. Inaugurée en 2019, elle n'a jusqu'à présent accueilli que des séries nationales, la visite du DTM et des W Series ayant été contrecarrée par la pandémie de COVID-19.

Afin d'accueillir les Formule 1, la piste actuelle de 4 km sera allongée d'un kilomètre, avec des lignes droites plus longues et une boucle finale rapide comportant des dénivelés spectaculaires. S'adressant en exclusivité à Motorsport.com, Alexey Titov, le PDG de Rosgonski, le promoteur du GP de Russie, a déclaré que les changements permettraient au circuit d'offrir "un spectacle excitant", avec notamment la mise en œuvre de virages inclinés.

"Il y a un projet qui prévoit que la piste va être allongée. Dans la configuration actuelle, elle est plus proche de la fin de la liste en termes de longueur si on la compare aux autres circuits du calendrier de Formule 1. Par conséquent, il faut la rendre plus longue. Un peu plus de dénivelé sera ajouté, certains virages deviendront inclinés, donc d'un point de vue sportif, ce sera un spectacle excitant."

Les 5 circuits les plus courts du calendrier actuel

Austria Red Bull Ring 4,318 km
Brazil Interlagos 4,309 km
Mexico Mexico 4,304 km
Netherlands Zandvoort 4,259 km
Monaco Monaco 3,337 km

Une carte du circuit publiée par le promoteur sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous) a révélé que l'actuelle séquence de virages connectant la ligne droite principale et celle de retour allait être contournée. Au lieu de cela, les voitures s'élanceront dans une boucle finale en forme de montagnes russes comprenant plusieurs virages à gauche suivis d'une épingle à droite, montant et descendant une colline avec une pente à 12%. 

L'extension d'un kilomètre, qui portera la longueur totale d'Igora Drive de 4,08 km actuellement à 5,18 km, permettra également de rallonger les deux lignes droites pour faciliter les dépassements. En plus de l'extension de la piste, les travaux se concentreront sur l'amélioration de l'infrastructure du site, notamment l'ajout de plusieurs garages pour les équipes de F1. La plupart des installations existantes resteront toutefois inchangées, car l'extension avait été prévue dès le départ au cas où Igora Drive serait en mesure d'attirer la discipline reine.

Carte de la future configuration du circuit d'Igora Drive

Carte de la future configuration du circuit d'Igora Drive

"Il n'y aura assurément pas de restructuration globale", a expliqué Titov. "En termes de taille, le site n'est pas très différent des circuits européens si l'on parle des principales infrastructures, telles que la tribune principale, le bâtiment des stands, etc. Par conséquent, il n'y aura sûrement pas de restructuration, mais nous allons agrandir ou allonger un certain nombre de zones. Il n'y a pas assez de garages, nous allons augmenter leur nombre. Mais cela sera résolu par des structures temporaires et des extensions esthétiques du bâtiment."

Titov a déclaré que l'installation avait reçu le feu vert du président de la FIA, Jean Todt, ainsi que du patron de la F1, Stefano Domenicali, qui a visité Igora la semaine dernière. "Nous avons recueilli un très grand nombre de critiques positives de la part de [Domenicali]. Bien sûr, il y a des commentaires sur les points nécessaires auxquels nous devons faire attention, afin que le circuit soit plus approprié à la Formule 1. Mais ce sont uniquement des commentaires de nature technique."

partages
commentaires
Alonso ne voit pas Williams comme une menace pour Alpine
Article précédent

Alonso ne voit pas Williams comme une menace pour Alpine

Article suivant

Esteban Gutiérrez, le Mexicain qui aide Mercedes à bâtir son empire

Esteban Gutiérrez, le Mexicain qui aide Mercedes à bâtir son empire
Charger les commentaires