Il reste de l'incertitude sur le marché des transferts

Les duos de pilotes sont figés chez Mercedes, Red Bull et Ferrari pour 2017, mais derrière les trois équipes de pointe du moment, beaucoup d’incertitude persiste alors que la "silly season" s’accélère.

Il reste de l'incertitude sur le marché des transferts
Valtteri Bottas, Williams FW38
Sergio Perez, Sahara Force India F1 lors de la parade des pilotes
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW38 et Valtteri Bottas, Williams FW38
Valtteri Bottas, Williams FW38 et Felipe Massa, Williams FW38
Valtteri Bottas, Williams FW38
Valtteri Bottas, Williams
Felipe Massa, Williams

La plupart des autres équipes ont encore des questions à régler quant à savoir qui pilotera pour elles en 2017.

Valtteri Bottas et Felipe Massa sont tous les deux dans l’attente de nouvelles de la part de Williams, même si le Finlandais semble avoir plus de certitudes que son coéquipier pour être sur la grille l’année prochaine.

"Avant tout, je suis très confiant quant au fait d’être en F1 l’année prochaine", a déclaré Bottas ce jeudi. "Mais avec Williams, je ne peux pas encore le dire, c’est trop tôt. Normalement, avec l’équipe, tout est confirmé et signé autour du mois de septembre, alors je ne suis pas inquiet du tout si nous devons encore attendre pour que ce soit confirmé à 100%."

"Pour moi, les choses ont toujours commencé à se résoudre après la pause du mois d'août, donc je ne suis pas vraiment dans la précipitation à ce sujet. Alors rien de neuf ce week-end."

À l’inverse, Massa a reconnu qu’il existait un risque qu’il se retrouve sans baquet l’année prochaine, bien qu’il discute avec d’autres équipes.

"Les discussions ont lieu depuis un certain temps, c’est sûr, je ne dirais pas seulement ici, dans cette équipe, mais autour aussi", a confié le Brésilien. "Je crois que nous n’avons pas à 100% la bonne réponse pour le moment, nous l’aurons quand le bon moment sera venu, et nous verrons ce qui se passera."

"Comme je l’ai dit, les discussions n'ont pas lieu seulement avec Williams. Je ne veux pas vraiment citer de nom d’équipe ou quoi que ce soit, mais je suis intéressé pour pouvoir courir dans une équipe que je juge importante, où je sens que nous pouvons avoir de bons résultats, faire du bon travail. Si je n’ai pas ça, peut-être que je ne serai pas là l’année prochaine."

Concernant ses chances de courir en 2017, il a ajouté : "Quand on n’a pas de contrat pour l’année suivante, on ne peut certainement pas avoir de garantie. Je fais ce que j’aime faire, c’est-à-dire courir, mais je ne suis pas ici juste pour participer, je suis ici pour faire ce que je peux, pour être heureux et pour sentir que je suis un élément clé pour l’équipe dans laquelle je travaille."

"Si je n’ai pas ça, je ne suis pas intéressé. Quand la décision sera sûre à 100%, nous verrons où nous en serons."

Rien n'est fait pour Pérez

Par ailleurs, Sergio Pérez a répété que, malgré ce que disait son équipe, il n’était pas encore engagé pour rester chez Force India en 2017.

"Cela dépend évidemment de moi et du groupe de sponsors", a déclaré le Mexicain. "La décision n’est pas seulement la mienne. Je suis un pilote très chanceux d’avoir autant de soutien, et si nous changeons d’équipe, nous prenons la décision ensemble, avec mon groupe de sponsors. Cette décision n’a pas été prise."

"J’espère que je pourrai revenir après la trêve estivale en sachant ce que le futur me réserve. Mais on ne sait jamais dans ce milieu. Mes contrats ne sont pas simples, car j’ai beaucoup de sponsors qui doivent passer des accords, cela prend plus de temps que si j’étais juste un pilote arrivant dans une équipe, ou si c’était juste un contrat avec Force India. Mais j’espère au moins revenir de la trêve estivale en sachant ce qui se passera à l’avenir."

T-Shirt Targa Florio 1973
T-Shirt Targa Florio 1973, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Grosjean - Le Halo "va à l'encontre de l'ADN de la Formule 1"
Article précédent

Grosjean - Le Halo "va à l'encontre de l'ADN de la Formule 1"

Article suivant

Vettel assure que "90 à 95% des pilotes" sont pour le Halo

Vettel assure que "90 à 95% des pilotes" sont pour le Halo
Charger les commentaires