Ilott dans une impasse chez Ferrari : Giovinazzi en exemple ?

Malgré ses performances, Callum Ilott n'a pas obtenu de baquet en Formule 1 pour la saison 2021, devant se contenter d'un poste de pilote d'essais chez Ferrari. Antonio Giovinazzi a prouvé que cette déconvenue était surmontable, rappelle la Scuderia.

Ilott dans une impasse chez Ferrari : Giovinazzi en exemple ?

Il n'allait clairement pas y avoir de la place pour tout le monde. Mick Schumacher a remporté le titre 2020 de Formule 2 devant Callum Ilott, avec Robert Shwartzman au quatrième rang ; quel avenir la marque au cheval cabré réservait-elle à ces trois membres de la Ferrari Driver Academy ? Ce n'était que la première campagne de Shwartzman dans la discipline, et le Russe va rempiler chez Prema pour être un candidat évident à la victoire finale en 2021. La Scuderia a placé Schumacher chez Haas, tout en optant pour le maintien de son protégé Antonio Giovinazzi dans le baquet Alfa Romeo sur lequel elle jouit d'un droit de décision.

Ilott se trouve ainsi dans un cul-de-sac et doit se contenter cette saison d'un poste de pilote essayeur chez Ferrari, sans programme de course pour l'heure. Giovinazzi s'était justement retrouvé dans une situation similaire en 2017 et en 2018, malgré quelques opportunités : deux Grands Prix chez Sauber en remplacement de Pascal Wehrlein et 13 séances d'EL1 avec la structure de Hinwil ainsi que l'écurie Haas. Il est finalement titularisé par Sauber (rebaptisé Alfa Romeo) depuis 2019, avec 18 points marqués en 38 Grands Prix au volant de monoplaces modestes.

"La difficulté majeure de cette académie est de trouver les talents et de les former", a expliqué Laurent Mekies, directeur sportif de la Scuderia Ferrari. "Avoir des talents, même si on en a peut-être soudain trop à la fois, c'est une bonne chose à gérer. Personne ne dit qu'il faut tous les avoir [en F1] en même temps, et nous avons la chance d'être dans une position où nous pouvons leur proposer des programmes pour évoluer."

"Si nous n'avons pas suffisamment de baquets en F1… Nous avons géré ça avec Antonio Giovinazzi, par exemple, auparavant. Et ça a bien fonctionné : il a eu un baquet de titulaire une ou deux saisons plus tard. Ce n'est pas plus difficile, c'est plus facile d'avoir des talents comme ça. Ce sera juste une autre manière de progresser au sein de l'équipe s'ils n'ont pas directement un baquet de titulaire. Je suis sûr que ça arrivera plus tard pour un grand nombre d'entre eux."

Callum Ilott, Ferrari

Mekies est enthousiasmé par les performances réalisées par ses poulains lors de la saison 2020 de Formule 2. Giuliano Alesi a déçu en ne marquant que 12 points pour sa seconde campagne dans la discipline et ne fait plus partie de la Ferrari Driver Academy, mais le rookie Marcus Armstrong, certes irrégulier, a signé deux podiums sur les deux premiers meetings avant de finir septième puis quatrième à Bahreïn, pour un total de 52 unités et la 13e place au général. Il passera d'ART Grand Prix à DAMS cette saison.

Lire aussi :

"Ils font vraiment du très bon travail", s'est félicité Mekies. "Nous sommes très satisfaits, la vitesse ne ment pas. Ils ont arrêté [la course] pendant quelques mois [lors du premier confinement], ils sont revenus et étaient au taquet. Callum et Mick ont toujours été très rapides. Mais si l'on regarde les gars juste derrière, Marcus était dans la bataille tout le week-end [de Bahreïn] avec eux, Robert pas si loin derrière. Nous sommes très contents de la progression des garçons, et c'est un plaisir de les voir se battre à l'avant."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Related video

Aston Martin : "Vettel n'a pas oublié comment piloter"

Article précédent

Aston Martin : "Vettel n'a pas oublié comment piloter"

Article suivant

L'audience TV de la F1 s'est plutôt maintenue malgré la crise

L'audience TV de la F1 s'est plutôt maintenue malgré la crise
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Antonio Giovinazzi , Callum Ilott
Auteur Benjamin Vinel