Ils ont marqué la F1 : Nigel Mansell (1/2)

Le Lion a bien mérité son surnom

Le Lion a bien mérité son surnom. C’est avec un véritable appétit de félin que Nigel Mansell a marqué la F1 de son passage, pendant une ère alignant de nombreux champions sur la grille.

Il aura fallu 14 ans à Nigel Mansell pour atteindre l’objectif suprême du titre mondial. Mais en aucun cas le Britannique n’aura été sous-estimé avant cela par ses adversaires en piste.

Mansell débuta sa carrière en karting, avant de passer à la Formule Ford. Il s’imposa au sommet dès sa seconde saison dans la catégorie, avant de se faire repérer par Colin Chapman et de disputer 59 Grand Prix pour Lotus de 1980 à 1984.

En dépit d’un palmarès fort glorieux de 31 victoires, 59 podiums et 32 poles en GP (sur 187 courses), Mansell devra cependant attendre longtemps avant de collecter son premier succès.

La carrière de Mansell aura été atypique, en ce sens que le Britannique faillit quitter la F1 pour de bon en 1990, après avoir annoncé sa retraite. C’était sans compter sur la force de persuasion de Franck Williams, qui souhaitait s’adjuger les services de son compatriote, en qui il voyait un véritable puriste de la course.

On parle souvent du « pilote Williams » comme d’un homme brut, diablement rapide mais difficile à toujours gérer en tant qu’individu. Mansell sera l’archétype de cette définition, ayant déjà couru dès 1985 pour Franck, aux côtés de Keke Rosberg.

C’est en 1986 que Mansell explosa aux yeux des fans de F1, qui virent dans son style agressif et sa pointe de vitesse rageuse un véritable « racer » généreux au volant de qui s’enticher. Grâce à cinq victoires, Nigel se retrouva en tête du championnat mais connut une belle désillusion lors de la dernière manche de la saison, victime de l’explosion d’un pneu sur le tracé urbain d’Adélaïde.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nigel Mansell , Keke Rosberg , Colin Chapman
Équipes Williams
Type d'article Actualités