Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Pas de F1 à Imola : les conséquences sportives pour la saison 2023

La saison 2023 de Formule 1 est amputée du Grand Prix d'Émilie-Romagne, avec quelles implications sur le plan sportif ? On répond aux questions les plus courantes.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19, en tête au départ

Photo de: Red Bull Content Pool

L'annulation du Grand Prix d'Émilie-Romagne, décidée mercredi en raison des violentes intempéries qui ont touché le nord de l'Italie, aura-t-elle des incidences sportives sur le cours de la saison 2023 ? L'épreuve ne devrait pas être reportée à une date ultérieure et tout simplement être supprimée du championnat, ce qui peut nourrir des interrogations liées directement au volet sportif.

Le développement des monoplaces

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne devait donner le coup d'envoi d'une saison européenne qui est traditionnellement marquée par l'arrivée de nombreuses évolutions sur les monoplaces. Mercedes était sur ce plan très attendu avec l'introduction de nouveaux pontons, d'un nouveau plancher et d'une nouvelle suspension arrière.

Pour Ferrari, Imola devait constituer la deuxième étape d'un plan de développement déjà bien tracé, même si les mauvaises prévisions météo avaient déjà fait reculer la Scuderia pour tester sa nouvelle suspension arrière, repoussée à l'échéance de Barcelone. AlphaTauri prévoyait un nouveau plancher et Alfa Romeo comptait inaugurer des évolutions pour remonter la pente.

La Mercedes W14 devait considérablement évoluer à Imola.

La Mercedes W14 devait considérablement évoluer à Imola.

Plus globalement, l'annulation du Grand Prix remet en question les développements car le prochain rendez-vous, à Monaco, n'est clairement pas propice à l'introduction de nouveautés : que ce soit par la nature du tracé ou en raison du risque plus élevé d'endommager des pièces. Les ingénieurs devront donc déterminer s'il est nécessaire de repousser tout ou une partie des évolutions au Grand Prix suivant, en Espagne. Mercedes a déjà tranché et maintient ses évolutions pour Monaco.

Le test du nouveau format de qualifications

Imola devait être le théâtre d'un premier test grandeur nature du nouveau format de qualifications avec une allocation pneumatique réduite. Sur le sec, les pilotes auraient eu l'obligation de chausser les gommes dures en Q1, mediums en Q2 et tendres en Q3. Le tout avec l'intention d'utiliser moins de trains sur un week-end mais aussi d'avoir une incidence sur la stratégie en course.

L'autre test de ce format est prévu pour le Grand Prix de Hongrie, juste avant la pause estivale. Il est vraisemblable de voir des discussions se nouer entre Pirelli, les écuries et la FIA afin de trouver un deuxième week-end où il serait mis à l'épreuve. Le Règlement Sportif 2023 de la Formule 1 en donne la possibilité puisqu'il précise que ce test d'allocation alternative peut se faire "jusque sur deux Grands Prix".

Le nouveau format de qualifications n'a pas pu être testé.

Le nouveau format de qualifications n'a pas pu être testé.

Les allocations moteur et boîte

Contrairement à ce qui pouvait se faire par le passé, le nombre d'éléments moteur et de boîte de vitesses est désormais établi pour la saison entière, indépendamment du nombre de Grands Prix. Le nombre alloué demeure donc inchangé et l'annulation du Grand Prix d'Émilie-Romagne offrira au contraire aux équipes une marge supplémentaire dans la gestion de ces pièces.

Le plafond budgétaire pour 2023

Le plafond budgétaire, lui, est basé sur le nombre de Grands Prix disputés. La base est de 135 millions de dollars pour 21 courses, à laquelle il faut ajouter 1,2 million de dollars par manche supplémentaire. Fixé à 137,4 millions initialement, il restera toutefois inchangé.

En effet, le Règlement Financier de la F1 prévoit le cas de figure d'une annulation de Grand Prix et tient compte de la planification des écuries. Si une course est annulée moins de trois mois avant le début supposé de la compétition, elle reste incluse dans le calcul du plafond budgétaire.  

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Le personnel F1 peut désormais récupérer le matériel à Imola
Article suivant Mercedes maintient ses évolutions majeures pour Monaco

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse