La F1 pourrait imposer les jeunes pilotes en essais libres

La Formule 1 envisage de rendre obligatoire la participation de jeunes pilotes aux séances d'essais libres afin de leur permettre de prendre de l'expérience.

La F1 pourrait imposer les jeunes pilotes en essais libres

On le sait, débuter en Formule 1 n'est pas facile, encore moins à notre époque. Les essais privés sont fortement restreints de nos jours, encore plus cette saison avec trois journées de tests de pré-saison, trois autres en fin de campagne à Abu Dhabi (dont une réservée aux jeunes pilotes) et 25 jours d'essais pneumatiques menés par Pirelli (toutes écuries confondues, chaque journée étant menée par un seul team).

Lire aussi :

Forcément, les opportunités se font rares pour les jeunes pilotes. Les écuries peuvent faire rouler leurs essayeurs lors des essais libres du vendredi mais préfèrent généralement laisser ce temps de piste à leurs titulaires : Robert Kubica (Alfa Romeo), Callum Ilott (Alfa Romeo), Roy Nissany (Williams) et Guanyu Zhou (Alpine) sont les seuls à y avoir eu droit cette année, avec trois séances pour le vétéran polonais et l'Israélien, deux pour l'Anglais et une pour le Chinois.

Il semble toutefois que ce scénario puisse devenir la norme en étant imposé par la F1, non seulement pour donner de l'expérience aux jeunes loups mais aussi pour rendre les courses plus imprévisibles.

"Ce week-end, vendredi, il n'y a qu'une heure d'essais libres, puis nous passons directement aux qualifications", détaille Stefano Domenicali, PDG de la F1, à l'aube du Grand Prix d'Italie, où il y aura une course qualificative ce samedi. "Cela contraint à se préparer pour le GP de manière différente, avec moins de données. À mon époque, je me rappelle que nous faisions 90 000 km d'essais, nous étions en piste chaque jour. Aujourd'hui, ces kilomètres sont faits sur le simulateur, de moins en moins en piste pour tester les voitures."

"Cependant, je pense que l'un des sujets dont il faut discuter et qu'il faut explorer est la gestion de la formation des jeunes pilotes. Le sujet des jeunes pilotes est très important et nous intéresse, et c'est pourquoi, à un moment où les essais sont si régulés, il y a des idées dont nous allons discuter lors des prochaines réunions avec les équipes. En particulier, nous voulons rendre la présence de jeunes pilotes obligatoire en essais libres."

"Cela donnera aux équipes moins de temps pour tester des choses en vue de la course, rendant cette dernière encore plus passionnante. Mais cela donnerait aussi aux jeunes l'opportunité de tester dans un contexte dynamique et compétitif. Nous en discutons car c'est important pour tout l'approvisionnement (sic) de la F1."

Ce changement de réglementation devrait faire l'objet de discussions lors de la prochaine réunion de la Commission F1, qui aura lieu en octobre.

Avec Roberto Chinchero

partages
commentaires
Aston Martin aura une livrée "James Bond" au GP d'Italie

Article précédent

Aston Martin aura une livrée "James Bond" au GP d'Italie

Article suivant

Schumacher : "Le problème, c'est que Mazepin ne m'écoute pas"

Schumacher : "Le problème, c'est que Mazepin ne m'écoute pas"
Charger les commentaires