Les ingénieurs de Ricciardo et Verstappen calmeront le jeu

partages
commentaires
Les ingénieurs de Ricciardo et Verstappen calmeront le jeu
Par :
10 mai 2018 à 12:53

Faisant suite à l'accrochage survenu entre Daniel Ricciardo et Max Verstappen à Bakou, Red Bull a demandé aux ingénieurs de course des deux pilotes d'intervenir pour calmer le jeu à l'avenir si nécessaire.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, en lutte avec Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Max Verstappen, Red Bull Racing lors de la séance d'autographes
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Dr Helmut Marko, conseiller Red Bull Motorsport et Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, et Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

À la lutte durant toute la course en Azerbaïdjan, avec plusieurs passes d'armes très viriles, Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont provoqué un double abandon pour Red Bull lorsqu'ils se sont accrochés en fin de course. Les deux hommes ont été tenus responsables à parts égales, aussi bien par les commissaires que par leur équipe, et ont présenté des excuses à l'usine de Milton Keynes.

Christian Horner a loué la manière dont ils se sont comportés suite à l'incident, précisant que le respect et les bonnes relations étaient toujours d'actualité. L'équipe ne modifiera pas sa politique consistant à ne pas avoir recours à des consignes des équipes, en revanche leurs ingénieurs de course auront une responsabilité accrue pour éviter tout clash.

"Nous les laisserons piloter librement", explique Helmut Marko, consultant spécial de Red Bull, à Auto Bild. "Néanmoins, à l'avenir nous dirons aux ingénieurs de course qu'ils devront intervenir lorsque nous verrons que ça risque de dégénérer à nouveau. Ils ont discuté tous les deux. Il n'y a pas de mauvais sang. Il n'est plus nécessaire d'en parler, le chapitre est clos."

Red Bull a déjà connu pareille situation par le passé, mais Helmut Marko estime que l'incident de Bakou n'est en rien comparable à celui du Grand Prix de Turquie 2010, lorsque Sebastian Vettel et Mark Webber s'étaient eux aussi accrochés.

"Ricciardo et Verstappen s'entendent très bien", insiste Marko. "Ce n'était pas le cas pour Vettel et Webber, ni pour Senna et Prost [chez McLaren dans les années 80], ni pour Hamilton et Rosberg [chez Mercedes]. À Bakou, nous avons amené les pneus trop tard dans la bonne fenêtre de température, l'arrêt anticipé n'a pas fonctionné, c'est pour ça que les émotions sont montées. [Ricciardo] a freiné trop tard, mais Verstappen aurait pu empêcher l'accident en l'évitant." 

Verstappen doit finir les Grands Prix

À l'issue des quatre premiers Grands Prix de la saison, un point est en tout cas très clair aux yeux de l'intraitable Docteur Marko : Max Verstappen doit désormais faire du drapeau à damier une priorité.

"Max le sais désormais, lorsque le prochain incident surviendra, il sera automatiquement blâmé, que ça vienne de lui ou non, car il a été impliqué dans de nombreux accrochages dernièrement", prévient l'Autrichien. "Nous avons également besoin de points. La prochaine fois, il devra davantage penser à ce qu'il fait, et en cas d'urgence, il vaut mieux lâcher le morceau." 

"Il n'a pas besoin de de ralentir ou de changer son approche : juste d'amener la voiture sur la ligne d'arrivée, c'est la tâche prioritaire pour le moment. Max est suffisamment confiant pour le faire. Ca ne changera pas ses succès futurs."

Article suivant
Fittipaldi était en discussions avec Haas avant son crash

Article précédent

Fittipaldi était en discussions avec Haas avant son crash

Article suivant

Williams perd son designer en chef

Williams perd son designer en chef
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu