L'interdiction des couvertures chauffantes recalée par la Commission F1

La Commission F1 a tranché : les couvertures chauffantes resteront d'actualité la saison prochaine, alors que leur interdiction était envisagée.

Des pneus dans des couvertures

Dans le paddock de la Formule 1, l'un des principaux sujets de discussion des dernières semaines était l'interdiction envisagée des couvertures chauffantes, ces dispositifs permettant de porter les pneus à une température idéale avant la sortie des stands.

Pirelli a développé des pneus conçus pour fonctionner sans couvertures chauffantes, qui ont été essayés par plusieurs écuries lors de tests pour le compte du manufacturier italien sur des pistes telles que Bahreïn, Barcelone et Silverstone, avec une mise en température satisfaisante.

Cependant, ce projet n'a pas soulevé un enthousiasme immodéré dans le paddock. Max Verstappen a notamment manifesté sa désapprobation, lançant : "Oui, ils peuvent probablement faire en sorte que cela fonctionne, mais ils doivent alors réduire la fenêtre de fonctionnement à un point tel qu'une fois que l'on sera à température, le pneu sera comme du chewing-gum, et les pressions monteront en flèche. Et cela n'améliorera pas la course."

La Commission F1 a finalement décidé que seuls les pneus pluie et intermédiaires seraient utilisés sans couvertures chauffantes compte tenu des températures plus basses requises pour leur exploitation, sachant que c'est déjà le cas des pneus pluie actuellement. Les couvertures chauffantes seront conservées pour les pneus slicks, et la situation sera réévaluée pour 2025.

Pas d'accord sur les unités de puissance

Un autre sujet de discussion est la mise à niveau des unités de puissance, Alpine ayant demandé que son moteur Renault ait le droit d'être développé afin de réduire l'écart sur la concurrence. Certains ont exprimé leur compassion, mais aucun accord n'a été trouvé.

"La FIA a analysé les performances des unités de puissance lors de la première moitié de la saison 2023 et a conclu qu'il existait un écart de performance de cette sorte entre les concurrents", indique le communiqué de la Commission F1. "Sur la base de l'engagement des motoristes et des différences de performance rapportées ci-dessus, la Commission F1 a discuté de moyens de remédier à ce décalage. Les motoristes représentés à la Commission ont accepté de charger le comité de conseil des unités de puissance d'aborder ce sujet et de faire des propositions à la Commission."

Quant à permettre des exceptions supplémentaires au plafond budgétaire afin d'aider Williams et d'autres écuries à améliorer leurs infrastructures, là aussi, aucun accord n'a été trouvé, et le sujet sera débattu par le comité de conseil financier.

La taille et le poids des monoplaces dans la réglementation 2026 feront l'objet de négociations au comité de conseil technique, tandis que les départs lancés après un drapeau rouge, remis en question après le carambolage de Melbourne, vont rester entre les mains du directeur de course plutôt que de modifier la réglementation.

Enfin, la date des essais de pré-saison a été fixée : ils auront lieu à Bahreïn du 21 au 23 février.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Verstappen : "La visibilité sera toujours mauvaise sous la pluie"
Article suivant EL1 - Sainz domine une séance perturbée par la pluie

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse