Interview - Boullier sur le retard McLaren, la performance et ses pilotes

McLaren l'admet par le biais d'Eric Boullier : le peu de roulage effectué pendant les six premières journées de tests, à Jerez et Barcelone, a déjà laissé le team de Woking derrière de nombreux rivaux en termes d'avancée dans le projet de...

McLaren l'admet par le biais d'Eric Boullier : le peu de roulage effectué pendant les six premières journées de tests, à Jerez et Barcelone, a déjà laissé le team de Woking derrière de nombreux rivaux en termes d'avancée dans le projet de développement du package 2015.

Mais pour l'heure, rappelle McLaren, les efforts du team ne se concentrent quoi qui'l en soit pas encore sur les évolutions à apporter. On cherche avant tout dans l'équipe anglaise à valider certains aspects de l'exploitation : McLaren et Honda découvrent encore comment fonctionne leur package comme une unité commune. ToileF1 était présent à Barcelone pour écouter les premiers commentaires du Directeur Sportif français.

Quel est le retour des pilotes, que vous disent-ils ?
EB : Ils sont contents (sourire).

Vous avez l'expérience de l'année dernière, où tout le monde a eu du mal lors des essais d'avant-saison; est-ce que vous pensez que vous êtes en meilleure posture ?
EB : C'est encore très tôt. Ce que je peux dire, c'est que la voiture se comporte différemment de celle de l'année dernière, et les pilotes ont l'air plus heureux, surtout Jenson, qui connait la voiture de l'année dernière bien sûr.

Même Fernando a l'air content de la voiture; ou en tout cas il n'a pas l'air mécontent, ce qui n'est pas mal du tout ! Ils veulent toujours plus, mais nous ne sommes qu'au début, la voiture est encore en configuration de lancement. Nous avons seulement commencé à travailler sur les flux d'air [vendredi]. On récolte des données pour les ramener au McLaren Technology Centre pour Pete (Prodromou) et son équipe. On dirait qu'on a réussi à bâtir ce que l'on s'attendait à faire pour le moment.

Les nouvelles pièces que vous apportez sont-elles centrées sur la performance ?
EB : Chaque nouvelle pièce que vous apportez est centrée sur une chose spécifique. Cette semaine, nous n'apportons pas de pièces centrées sur la performance, mais plutôt sur des options de développement. La semaine prochaine on devrait amener d'autres pièces pour travailler sur la performance.

A quel point êtes-vous en retard pour l'instant ? Plusieurs semaines, un mois ?
EB : C'est difficile à dire... Je peux vous dire que nous avons manqué peut-être la moitié de notre plan d'essais, mais c'est logique car nous n'avons pas fait assez de tours. En termes de développement global, je n'en n'ai aucune idée. Nous avons fait la moitié des tours que nous voulions faire.



Vous avez effectué une journée d'essais en début de semaine, est-ce que vous avez utilisé cela pour trouver des problèmes ?
EB : Non, c'était juste une journée de tournage.

Quelle importance a le retour de Fernando et son implication ?
EB : Il est aussi important que celui de Jenson. Il a baigné dans une culture différente ces dernières années, donc son retour est un peu différent de ceux de Jenson, car pour lui on a les données de l'année dernière, et donc une référence claire.

Planifiez-vous la construction ou l'utilisation d'un banc d'essais pour aider à développer le moteur ? Deuxième question, Monsieur Arrivabene a confirmé que Ferrari fournirait des moteurs à Manor/Marussia, étiez-vous en discussion avec eux pour créer une "équipe B" ?
EB : Non... Et non!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités