Interview de Christijan Albers

Quel est votre sentiment général sur le week-end australien ?Pour moi ça a été un week-end frustrant

Quel est votre sentiment général sur le week-end australien ?

Pour moi ça a été un week-end frustrant. Je dois rester détendu et comprendre d'où vient le problème. Ce n'est pas facile pour nous mais nous travaillerons beaucoup et nous verrons comment se déroulent les choses en Malaisie. Nous avons déjà découvert quelques points sur lesquels nous pouvons nous améliorer et ensuite c'est à moi de m'y adapter. Par rapport à l'an passé, c'est un style de conduite différent à cause des nouveaux pneus et nous n'avons pas fait beaucoup d'essais avec. Je pense que les autres se sont adaptés un peu plus vite que nous.

Pourquoi, en accord avec votre équipe, avez vous choisi de prendre la voiture de réserve avant le départ ?

Simplement parce que je ne me sentais pas bien avec ma voiture. Il était très difficile de trouver quoique ce soit donc nous avons opté pour la voiture de réserve. Au moins quand j'ai début avec, j'avais de meilleures sensations. Nous devons désormais étudier les données pour comprendre ce qu'il s'est passé.

Etiez vous surpris que la voiture traverse entièrement les graviers et vienne s'encastrer dans le mur de pneus ?

Non parce que j'ai freiné 30 mètres trop tard. Quand la radio s'est détachée j'ai baissé les yeux et ensuite il était déjà trop tard.

Avant cet incident, trouviez vous que votre voiture avait un certain potentiel ?

Si vous regardez les temps de la course je pense que mes tours étaient raisonnablement bons, jusqu'à mon accident. Donc il y a des choses à extraire de cette voiture. J'ai juste eu beaucoup de malchance ce week-end et il va falloir que je m'en débarrasse. Je préfère ne pas avoir de chance à la première course plutôt qu'à la dernière.

C'était le premier week-end de course de Mike Gascoyne avec votre équipe. La présence de quelqu'un qui a travaillé dans un top team fait elle la différence ?

Oui bien sûr. Tout le monde doit trouver son rythme et je pense que Mike l'a fait assez rapidement et facilement. Maintenant c'est à Christijan Albers de se sentir bien et de trouver un set-up qui convient pour qu'il soit performant. Tout doit fonctionner en même temps et une fois que vous êtes à l'aise, vous êtes rapide.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Christijan Albers , Mike Gascoyne
Type d'article Actualités