Interview exclusive avec Jérôme d'Ambrosio

Premier Belge en Formule 1 depuis Philippe Adams, Jérôme d’Ambrosio est actuellement à Barcelone afin de préparer sa première saison dans la catégorie reine du sport automobile

Premier Belge en Formule 1 depuis Philippe Adams, Jérôme d’Ambrosio est actuellement à Barcelone afin de préparer sa première saison dans la catégorie reine du sport automobile.

Après avoir roulé dans la journée de vendredi, le pilote de l’équipe Marussia Virgin Racing a laissé sa place à Timo Glock depuis samedi. Avant de reprendre le volant de la MVR-02 demain, il a répondu en exclusivité aux questions de ToileF1.com.

Après trois années en GP2 Series avec DAMS, votre rêve d’accession en F1 se réalise. Qu’avez-vous ressenti au moment de la signature ?


"C’est difficile à décrire. D’un côté, au moment de la signature, il y avait l’excitation d’un rêve qui se réalise mais je pense que dès le lendemain, il faut se fixer de nouveaux objectifs. Il faut ensuite commencer le travail qui est immense en Formule 1. En premier lieu, il y a donc l’excitation de la nouvelle mais il faut rapidement remettre les pieds sur terre pour réaliser le travail à accomplir."

Votre appartenance à la filière Gravity vous a-t-elle beaucoup aidé dans cette signature avec Marussia Virgin Racing ?


"Beaucoup, c’est peu dire. Cela a été extrêmement important et déterminant. Gravity a été une condition sine qua non. Donc beaucoup est un mot un peu léger pour décrire ce que Gravity a fait pour moi. Je pense que cela a été déterminant, pas seulement sur le plan financier comme beaucoup de monde peut le croire, mais surtout par la manière dont j’ai grandi dans ce programme pour arriver en F1."

Qu’avez-vous appris lors des quatre séances d’essais libres auxquelles vous avez participé l’an dernier ?


"Le point le plus important de ces séances d’essais était de pouvoir montrer ce dont j’étais capable de faire. J’ai aussi pu me rendre compte du travail qu’il y a à faire en Formule 1. C’était surtout une belle opportunité pour moi pour débuter mon apprentissage de la F1."

Quelles sont les principales différences entre la VR-01 et la MVR-02 ?


"Les règlements ayant beaucoup changé, les monoplaces sont donc très différentes, mais je pense que comme j’ai encore très peu roulé avec la nouvelle voiture, il est un peu trop tôt pour parler des différences. Mais en tout cas, je pense que nous sommes allés dans la bonne direction même si ce n’est pas facile. Nous avons la voiture que l’on voulait mais je pense que les règles sont trop différentes pour pouvoir juger."

Quelles sont vos relations avec Timo Glock ?


"Très bonnes. Je pense que cela se voit. Nous avons des discussions très franches et très ouvertes, donc à ce niveau-là, c’est vraiment bien."

Comme Timo Glock, vous venez du championnat de GP2 Series. Que vous a-t-il apporté ?


"En termes de pilotage, la voiture de GP2 n’est pas facile à piloter. Donc, forcément, cela hausse le niveau de pilotage mais la Formule 1 reste une grosse étape à franchir. Il y a certaines choses que l’on apprend nulle part ailleurs et il faut savoir apprendre à les gérer. On y arrive ou on n’y arrive pas. Je pense donc que le GP2 est très formateur au niveau du pilotage, de la course. Le fait que la voiture soit difficile à piloter permet d’être prêt physiquement mais il y a certains paramètres, comme l’électronique, qui sont uniques à la Formule 1."

Est-ce que les événements se déroulant en ce moment à Bahreïn ont une influence sur la préparation de cette saison ?


"D’un point de vue personnel, cela ne change rien à ma préparation. Après, cela aura sûrement de l’influence sur l’équipe mais ce n’est pas à moi de répondre à cela. Quoi qu’il en soit, cela ne changera rien pour moi. Aujourd’hui, je ne sais pas si on va y aller ou pas, mais c’est comme lorsqu’on attend un contrat l’hiver. On continue de s’entraîner même dans l’attente. Tout ce que je peux faire, c’est de continuer à travailler et si le premier Grand Prix n’a pas lieu à Bahreïn, cela ne changer rien."

Quels seront vos objectifs pour 2011 ?


"Ce sera d’être le plus proche possible de Timo Glock. J’ai la chance d’avoir un équipier expérimenté à mes côtés. C’est pourquoi je vais donc essayer de me rapprocher au plus proche de ses performances."

Quel sera votre programme lors de la journée de demain ?


"Il y a différentes choses que l’on va passer en revue mais je ne connais pas encore le programme définitif. Il sera défini ce soir en fonction de ce qui se passe aujourd’hui, sur la piste."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Timo Glock , Jérôme d'Ambrosio
Équipes Virgin Racing , DAMS
Type d'article Actualités