Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
08 Heures
:
16 Minutes
:
33 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Interview Sainz - 12 mois chez Renault en 3 questions

partages
commentaires
Interview Sainz - 12 mois chez Renault en 3 questions
Par :
30 déc. 2018 à 13:00

Motorsport.com a réalisé un dernier bilan de la saison 2018 de Carlos Sainz chez Renault, au cours d'un entretien passant en revue son adaptation avec le team franco-anglais.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Charles Leclerc, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, et Fernando Alonso, McLaren

Après une courte saison 2018 faisant suite à trois ans chez Toro Rosso, Carlos Sainz relève déjà un nouveau défi en 2019 en devenant fer de lance chez McLaren. Pour conserver l'estime du paddock, il lui a fallu s'adapter à toute vitesse à l'environnement d'une équipe d'usine avec un solide équipier à ses côtés.

A-t-il été plus difficile de vous adapter à cette voiture que vous ne le pensiez ?

Il a été très facile pour moi d'aller vite immédiatement, mais extraire les deux derniers dixièmes pour être extrêmement rapide a été la partie plus difficile : ce qu'il vous faut pour battre un gars comme Nico [Hülkenberg] , ou vous qualifier P7 à chaque course. Oui, j'ai été surpris, car j'avais passé trois ans [chez Toro Rosso] avec une certaine manière de faire les choses, et changer cela pour une période d'un an et extraire le maximum du package fut difficile. Mais c'est quelque chose qui a fait de moi un meilleur pilote : j'en retire de la fierté car il aurait été facile d'abandonner un peu tôt dans la saison. Mais j'ai continué à pousser, à croire en mes capacités et finalement, c'est venu.

Lire aussi :

Qu'avez-vous dû adapter cette année ? Les bases de l'auto ? Les réglages ? Le style de pilotage ?

Les trois. Vous pouvez donc imaginer qu'il s'agit d'un long processus et que tout ce qu'il vous faut est comprendre ces trois choses-là. Ce dont vous avez besoin en tant que pilote c'est extraire le meilleur de l'auto. Et ce que vous devez faire en tant que pilote c'est parler à l'équipe de vos besoins, mais aussi de ce que l'équipe peut faire pour que vous puissiez le produire. Je pense que nous sommes parvenus à cela.

Laquelle de vos performances a été la meilleure, selon vous ?

Beaucoup de gens disent Bakou, mais je ne suis pas d'accord. J'ai juste fait une course vraiment bonne sans avoir la voiture ! Le Paul Ricard a probablement été la meilleure, en prenant la "pole position" du milieu de grille, mais en menant aussi tout le milieu de plateau en course jusqu'à ce que le MGU-K ne lâche. Au Mexique, j'ai pris l'un de mes meilleurs départs et j'étais sixième avant d'abandonner. Ma meilleure course fut probablement Suzuka, où j'ai pris un point. Le ressenti de ce week-end là est que j'ai tout extrait de la voiture. J'ai dépassé quatre ou cinq personnes en course.

 

 

Article suivant
Wolff : L'intense rivalité avec Ferrari ne doit pas faire oublier l'ensemble F1

Article précédent

Wolff : L'intense rivalité avec Ferrari ne doit pas faire oublier l'ensemble F1

Article suivant

Bilan 2018 - Alonso ou le chant(re) du cygne

Bilan 2018 - Alonso ou le chant(re) du cygne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Guillaume Navarro