Italie- Pirelli se réjouit de "splendides batailles à tous les niveaux"

Lewis Hamilton s'est montré le plus rapide à l’issue de toutes les séances d’essais libres, avec en prime la pole position et le meilleur tour en course.

En remportant le Grand Prix d’Italie après avoir respecté une stratégie d’un unique arrêt aux stands, le pilote Mercedes Lewis Hamilton a accentué son avance en tête du championnat du monde. Pour parachever son œuvre, c’est avec une avance de 25 secondes que le pilote Mercedes a coupé la ligne d’arrivée t signé le quarantième succès de sa carrière.

Calquant sa stratégie sur le leader, Sebastian Vettel s'est classé en 2e position de la course, l’intégralité du Top 10 s’alignant par ailleurs sur ce choix tactique d'un seul arrêt. La majorité s’est ainsi élancée avec les gommes tendres avant de basculer sur les medium. 8e de l’épreuve alors qu’il partait depuis la 19e place en raison d’une pénalité, le pensionnaire du team Red Bull, Daniel Ricciardo, est pour sa part le pilote le mieux classé de ceux qui ont opté pour un départ en composé medium.

Kimi Räikkönen fut également l’auteur d’une impressionnante remontée qui, grâce à une stratégie à un arrêt et avec une combinaison tendres-medium, lui vaut de se hisser en 5e position alors qu’il fermait la marche dans le premier tour en raison d'un terrible départ.

Si Hamilton domina outrageusement les débats, la lutte a fait rage dans le peloton de chasse et les places dans les points n’ont été attribuées que dans le tout dernier tour.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, se réjouit de la grande fête que fut Monza, en dépit de tout le vacarme politique entourant le manufacturier pneumatique, qui se trouvait dans l'oeil du cyclone après la manche de Spa. "Comme il est de coutume, nous avons vécu une expérience fantastique à Monza et l’ambiance créée par les fans a sans doute été la plus enthousiaste de toute la saison", commente-t-il. "Pour un circuit qui accueille la F1, on ne peut rêver meilleure communion. Lewis Hamilton a mené la course idéale pour Mercedes et mérite cette victoire acquise grâce à une stratégie à un arrêt, parfaitement exécutée. Il y a également eu de splendides batailles derrière lui à tous les niveaux du plateau et, en dépit de la faible usure qui caractérise cette piste de Monza, l’option d’un seul pit-stop est vite devenue le choix par défaut de l’ensemble de la grille".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Lewis Hamilton
Type d'article Actualités
Tags hembery, pneus, stratégie