Jackie Stewart juge "irresponsable" le geste de Vettel à Bakou

partages
commentaires
Jackie Stewart juge "irresponsable" le geste de Vettel à Bakou
Par :
30 juin 2017 à 18:00

Le triple Champion du monde de Formule 1 Jackie Stewart a déclaré que Sebastian Vettel avait commis une "grande erreur" en mettant un coup de roue sous Safety Car à Lewis Hamilton lors du GP d'Azerbaïdjan.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing et Jackie Stewart
Clay Regazzoni
Jacky Ickx, Ferrari 312B2, devant Ronnie Peterson, March 721G Ford; Clay Regazzoni, Ferrari 312B2; Emerson Fittipaldi, Lotus
Jackie Stewart, Tyrrell 006 Cosworth
Jackie Stewart
Jackie Stewart
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

L'Écossais estime que le pilote allemand a mal géré sa colère au moment de se venger de ce qu'il a pris pour un coup de frein volontaire de la part du Britannique, alors même que les commissaires ont innocenté le pilote Mercedes, qui n'a pas freiné brusquement ni agi différemment des deux autres restarts.

"Il n'y a aucun doute, dans mon opinion, sur le fait que Vettel a eu complètement tort, je veux dire qu'il est irresponsable d'être rentré dans Lewis", a-t-il déclaré à Motorsport.tv. "Qu'il s'agisse d'un moment de colère, ou de quoi que ce soit, ça n'était quand même pas correct."

"Cependant, il y a un autre aspect dont je pense qu'il est plus important. La raison pour laquelle cela est arrivé est que Lewis a soit levé complètement le pied de la pédale d'accélérateur, soit effleuré les freins à un moment où aucun pilote derrière le leader ne se serait attendu à ce que ce soit le cas."

Un point de vue quelque peu contredit par les images embarquées du premier restart où Hamilton avait agi de la même façon, à la seule différence que Sebastian Vettel était plus loin et s'était fait surprendre quelques dizaines de mètres plus loin. De plus, le règlement autorise le leader, lorsque la voiture de sécurité s'apprête à rentrer, à dicter le rythme, quel qu'il soit, tant que sa conduire n'est pas "erratique".

"En conséquence, Vettel, même avec la réactivité d'un Champion du monde de F1 à quatre reprises, a quand même percuté l'arrière de Lewis, pas volontairement du tout, mais en raison du fait qu'il y avait un si grand retard alors que lui, et chacun des pilotes, étaient prêts à accélérer dans la ligne droite parce que le pace car avait déjà pratiquement disparu."

"Cela a provoqué, sans aucun doute, l'état d'esprit de Vettel. Et la gestion de la colère n'a pas fonctionné."

"À mon avis, Sebastian Vettel a eu absolument tort de rentrer dans Lewis Hamilton. Je pense qu'il s'agissait d'une grande erreur."

Souvenir du Nürburgring 1972

Interrogé par Peter Windsor sur la similarité avec l'accident dont il a été victime au Nüburgring en 1972, avec le Suisse Clay Regazzoni, Stewart répond : "C'était presque pareil. Ce qu'il m'a fait au Nürburgring n'est jamais arrivé avant ou après cet incident dans toute ma carrière. Il m'a totalement sorti de la piste et dans une double barrière Armco."

"Je suis allé voir les commissaires dans la tour, j'ai parlé au Prince Metternich [le propriétaire du circuit], mais il n'y avait pas de communication de la part des commissaires, pas de moyen formel pour eux de parler à la tour. Et ils ont dit : 'Nous sommes désolés, nous ne pouvons rien faire', parce qu'il n'y avait pas de capacité à communiquer la moindre observation."

Article suivant
Jean Alesi nommé ambassadeur du Circuit Paul Ricard

Article précédent

Jean Alesi nommé ambassadeur du Circuit Paul Ricard

Article suivant

Fiabilité, puissance, MGU-K : Renault fait le point sur son moteur

Fiabilité, puissance, MGU-K : Renault fait le point sur son moteur
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu