Jacques Villeneuve raconte sa victoire à l'Indy 500 1995

19 ans après sa victoire à Indianapolis, Jacques Villeneuve retourne sur le Brickyard pour participer à l'Indy 500 2014

19 ans après sa victoire à Indianapolis, Jacques Villeneuve retourne sur le Brickyard pour participer à l'Indy 500 2014. L'occasion pour le Québécois de se rappeler son succès de 1995, la victoire "la plus importante de sa carrière".

Pour le magazine Autosport, Villeneuve est revenu sur cette journée du 28 mai 1995. Une journée qui avait commencé tout à fait normalement, avant de prendre un tournant pour le moins inattendu.

"Ils ont changé les règles des arrêts aux stands juste pour cette course et tout le monde était un peu confus. Un drapeau jaune est sorti au moment des arrêts aux stands, et on ne savait pas si j'avais assez d'essence pour continuer jusqu'à l'ouverture des stands. On ne savait pas non plus que j'étais en tête de la course !"

Le Canadien va alors dépasser le Pace Car, qui attend selon lui le leader : "A chaque fois que je rattrapais le Pace Car, je le dépassais, car il doit attendre celui qui est en tête. Et je ne savais pas que je menais. Je suis passé une fois, deux fois, et la troisième fois, les occupants du Pace Car ont sorti leur main pour me stopper. J'ai alors réalisé que j'étais en tête !"

Villeneuve se retrouve alors pénalisé, mais il va sortir sa botte secrète : "Ils nous ont alors enlevé deux tours. Mais je n'ai jamais rien lâché, comme toujours dans ma carrière. J'étais encore plus déterminé. De plus, Goodyear avait apporté de nouveaux pneus. En qualifications, Firestone a dominé, et nous allions 3 mph moins vite que les autres. On a un peu attendu avant de tester les nouveaux pneus et une fois qu'on les a mis, j'allais 2 mph plus vite à chaque tour. J'ai alors commencé à attaquer et à dépasser les autres pilotes."

Le pilote de la n°27 a alors récupéré ses deux tours de retard : "J'ai récupéré le premier avec un peu de chance car je suis rentré aux stands derrière le leader. Je le dépasse lors des pitstops et un drapeau jaune sort tout de suite après. La deuxième fois, j'ai simplement dépassé le leader sur la piste."

Le Champion IndyCar 1995 a alors usé de toute sa ruse pour s'imposer en fin de course : "A 15 tours de la fin, le drapeau jaune est de sortie alors que je suis deuxième. On s'est dit avec l'équipe que ce n'était pas si mal vu ce qui nous était arrivé ce jour-là. Scott Goodyear était en tête, et il était imbattable. Je devais lui faire faire une erreur alors dans le tour avant de repartir, je me suis mis à côté, j'accélérais, je freinais, j'essayais de le perturber mentalement. Et ça a fonctionné, il a accéléré beaucoup trop tôt et il a dépassé le Pace Car. J'ai dû piler pour ne pas faire de même, et bloquer Christian Fittipaldi, qui tentait de me passer.

Les officiels ont donc infligé un drive-through à Goodyear, il ne l'a pas fait et ils ont alors arrêté de comptabiliser ses tours. Pour moi, c'était le moment de la course. C'est pour ça que je m'en souviens très bien. A l'époque, je ne connaissais pas bien l'histoire du sport automobile, mon père n'en parlait jamais. Mais maintenant, avec un peu de recul, c'est incroyable de faire partie de l'histoire."

Jacques Villeneuve fait partie d'un groupe très restreint de 68 pilotes à avoir remporté les 500 miles d'Indianapolis. L'année suivante, il est parti pour la Formule 1, dont il a été sacré Champion du Monde en 1997.

Grâce à cette vidéo IndyCar, revivez le dernier tour de la course de 1995 et écoutez ce que Jacques Villeneuve a à dire à propos de son retour :

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve , Scott Goodyear , Christian Fittipaldi
Type d'article Actualités