Jean-Eric Vergne : "Etre plus compétitif"

Avec 19 tours couverts aujourd’hui, Jean-Eric Vergne n’a pas passé beaucoup de temps en piste, à l’instar des autres pilotes F1

Avec 19 tours couverts aujourd’hui, Jean-Eric Vergne n’a pas passé beaucoup de temps en piste, à l’instar des autres pilotes F1. Classé hier 10ème dans la matinée et 14ème lors de la séance d'essais de après-midi, le Français attend de voir venir et ne considère pas cette journée représentative des forces en présence.

“Les essais étaient utiles pour s’habituer aux conditions très humides, et pour connaître la direction à prendre avec les monoplaces en matière de réglages, puisque nous allons sûrement avoir affaire à un week-end très pluvieux. Les chronos ne veulent rien dire, car les conditions étaient très changeantes et dans mon dernier relais, la pluie s’est intensifiée”, analyse-t-il.

Dans ces conditions, le travail n’est évidemment pas le même par rapport à un week-end de course plus classique, où les conditions sont plus favorables. Néanmoins, l’enjeu n’en demeure pas tout aussi alléchant, d’autant plus que la pluie change la donne.

“Nous ne pouvions pas réaliser grand-chose pour améliorer la monoplace, bien que nous ayons effectué quelques changements durant les deux séances”, relève le Français, “même s’il est difficile de les évaluer étant donné que les conditions sur la piste n'étaient jamais les mêmes. La pluie nivelle certainement davantage les performances dans la hiérarchie, donc j’espère être plus compétitif que lors des précédentes courses.”

Un constat que Laurent Mekies, ingénieur en chef Toro Rosso, partage avec le vice-champion de Formule Renault 3.5 2011.

“Nous nous trouvons face à un week-end qui se déroulera en tout temps sous la pluie”, explique-t-il. “Il était important de rouler pour juger du comportement de la voiture dans ces conditions. Il fallait également prendre en compte un élément stratégique, puisque nous essayions évidemment d’économiser les pneumatiques pluies (...). Par conséquent, il faut faire des compromis entre le roulage et l'économie des pneumatiques.”

Néanmoins, cela ne ternit pas les espérances du natif de Tours quant au spectacle pour les fans, venus nombreux pour l’occasion.

“Quoi qu’il arrive, les deux prochains jours devraient offrir un superbe spectacle pour les supporters qui ont rempli les tribunes malgré les mauvaises conditions météo”, s’enthousiasme-t-il, “comme nous l’avons vu avec les monoplaces si difficiles à maintenir sur la piste sur ce circuit à haute vitesse et dans ces conditions.”

“Nous avons réalisé quelques tours seulement pour avoir un aperçu des performances de la voiture et la rendre plus rapide. Aujourd’hui, nous avons utilisé en général les pneus pluie sur les deux voitures, et les intermédiaires ont été chaussés pour quelques démarrages”, conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités