Jean Todt : "Verstappen a eu ce qu'il méritait"

S'il reconnaît que Mercedes méritait mieux, Jean Todt estime que Max Verstappen a prouvé sa valeur lors de la saison 2021 de Formule 1.

Jean Todt : "Verstappen a eu ce qu'il méritait"

C'est une ambiance bien particulière qui régnait à la conférence de presse FIA précédant la cérémonie de remise des prix ce jeudi. Scandalisés par les décisions prises par la direction de course à l'encontre du Règlement Sportif au Grand Prix d'Abu Dhabi, lesquelles leur ont probablement coûté le titre des pilotes, Toto Wolff et Lewis Hamilton ont décidé de faire l'impasse sur le gala – l'absence du septuple Champion du monde représentant elle-même une infraction au Règlement Sportif.

Valtteri Bottas, pour sa part, a été victime d'un vol retardé en provenance de Suisse. On ne retrouvait ainsi sur scène, pour répondre aux journalistes, que Max Verstappen, finalement accompagné par Christian Horner et Jean Todt. Et lorsqu'il a été demandé au président de la FIA si la réclamation de Mercedes et le refus de Toto Wolff et de Lewis Hamilton de participer au gala avaient contribué à la mise en place d'une commission, sa réponse a été cinglante : "Je pense que ce soir il faudrait faire la fête, plutôt que d'essayer de s'engager dans toute sorte de controverse. Cela ne sert à rien. Qu'est-ce que cela apporterait ?"

"D'une certaine manière, je suis désolé, car Mercedes devrait être bien mieux récompensé, en tant qu'octuple Champion du monde des constructeurs : c'est unique. Unique. Mais ce jeune gars [Verstappen, ndlr] a fait un travail exceptionnel, et c'est là-dessus qu'il faudrait [se focaliser], plutôt que de demander si l'on va punir untel parce qu'il ne vient pas. Franchement, je ne pense pas que ce soit la plateforme pour parler de ça. Nous devrions être au-dessus de ça."

"J'ai eu une carrière assez intéressante. J'ai passé 12 ans comme président de la FIA. Et les gens me demandent : 'Qu'est-ce que vous pensez ?' Je suis très sincère : je suis content de partir à 70%, et les 70% sont en partie à cause de [questions] comme ça."

Jean Todt, FIA President with Christian Horner, Red Bull Racing

Jean Todt et Christian Horner au gala de la FIA

Todt a finalement accepté de s'exprimer sur la commission qui va étudier les événements du Grand Prix d'Abu Dhabi, qui restera comme la dernière décision majeure de son mandat, ce dernier s'achevant ce vendredi.

"Sommes-nous parfaits ? Nous ne sommes pas parfaits. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai suggéré de réexaminer tout cela afin de voir ce qui peut être amélioré, à la lumière de ce qui s'est passé", a souligné le Français. "Mais pas seulement pour cette course : ce qui s'est passé au fil de l'année. Si nous pouvons nous améliorer, devrions-nous le refuser ? Non. Nous devons être perfectionnistes et, d'une certaine manière, la F1 est le résultat de la perfection. Vous savez, un grand pilote ne suffit pas. Une voiture rapide ne suffit pas. Tout doit être combiné pour avoir du succès."

Enfin, Todt a salué les performances des deux prétendants au titre et déploré l'absence de Hamilton au gala. "Il va nous manquer. Lewis est un champion d'exception. Il ne commet jamais d'erreur. Il a contribué à une combinaison incroyable : probablement la meilleure voiture, la meilleure écurie, et il ne commet jamais d'erreur. Simplement, cette fois, [Verstappen] a remporté 10 Grands Prix et nous devrions trouver ça remarquable."

"Je pense qu'il a eu ce qu'il méritait. Il a fait une très bonne saison. C'est humain, vous savez, de se focaliser sur le dernier tour. C'est vrai qu'il a eu beaucoup de chance au dernier tour. Mais il faudrait voir la saison entière. A-t-il eu de la chance à Silverstone ? A-t-il eu de la chance en Azerbaïdjan ? A-t-il eu de la chance à Budapest ? Non, vous savez", a conclu le Cantalien.

Lire aussi :

partages
commentaires
Alonso va être réopéré de la mâchoire en janvier
Article précédent

Alonso va être réopéré de la mâchoire en janvier

Article suivant

Red Bull et Verstappen devraient bientôt parler contrat

Red Bull et Verstappen devraient bientôt parler contrat
Charger les commentaires