Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022

Après avoir subi les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 l'an passé, Jenson Button espère pouvoir passer plus de temps au sein de son écurie cette saison.

Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022

Voilà un an que Jenson Button a fait son retour au sein de l'écurie avec laquelle il avait fait ses débuts en Formule 1 en 2000, Williams, cette fois en tant que conseiller. La saison 2021 ne s'est toutefois pas passée comme prévu pour le Britannique en raison des restrictions qui perdurent dans le paddock, du fait de la pandémie de COVID-19 : il s'est retrouvé confiné à l'hospitalité de l'équipe, en parallèle de son rôle de consultant avec Sky Sports F1.

Button a toutefois espoir que la situation s'améliore cette année. "J'ai passé un peu de temps à l'usine, et je suis évidemment présent aux courses", commente le Champion du monde 2009. "En somme, il s'agit d'être une oreille critique auprès de certaines personnes dans l'équipe. J'ai passé beaucoup de temps avec Dave Robson, qui est l'ingénieur en chef, et Jost Capito [PDG et team principal, ndlr], ainsi que l'équipe marketing."

"Mais je n'ai pas passé tant de temps avec les pilotes cette année, simplement car je n'ai pas pu aller dans la salle d'ingénierie ni dans le garage, à cause des bulles [isolant les différents groupes dans le paddock]. Cela n'a vraiment pas été l'année la plus facile. Je n'ai eu accès qu'à l'espace de restauration, à l'hospitalité, et c'est là que je peux passer du temps avec les ingénieurs et Jost. Je pense que c'était bien, mais c'était vraiment limité cette année, ce qui est dommage pour les deux parties. Mais je vais en faire bien plus avec eux l'an prochain."

Après avoir touché le fond ces dernières années en prenant la dernière place du championnat des constructeurs trois fois de suite, Williams a commencé à redresser la tête lors d'une campagne 2021 plus réussie, et Button compte aider l'écurie à continuer ainsi grâce à son expérience de 306 départs en Grand Prix.

"C'est une grande écurie. Ils ont une bonne équipe. Et je vais passer bien plus de temps avec eux, avec les pilotes, avec le programme de jeunes pilotes", poursuit l'Anglais. "Ils en ont des bons actuellement. Je vais aussi passer un peu de temps avec eux dans la salle du simulateur. Pas pour piloter – j'aimerais bien ! – mais pour voir comment ils approchent la course et leur travail avec l'équipe. C'était vraiment mon point fort en sport auto : le travail d'équipe. Et j'apporte certainement beaucoup d'expérience dans ce domaine."

George Russell, qui a passé les trois dernières années chez Williams avant d'être promu par Mercedes, a en tout cas salué la contribution de son compatriote. "J'ai eu beaucoup de chance, avant même le retour de Jenson chez Williams, d'avoir une bonne relation avec lui, et il était très ouvert et était toujours là quand on avait besoin de lui", déclare Russell.

"Depuis l'assouplissement des règles du COVID, il est toujours dans le garage, dans l'hospitalité, il parle avec les mécanos, les ingénieurs, moi-même, Jost, et je trouve ça vraiment super, juste de lui demander son avis sur des idées et qu'il donne son feedback et ses conseils grâce à sa propre expérience. Il en a évidemment une quantité gigantesque. C'est toujours unique d'avoir quelqu'un comme Jenson dans l'équipe."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Lire aussi :

partages
commentaires
Leclerc : Le pilotage dans les virages lents changera en 2022
Article précédent

Leclerc : Le pilotage dans les virages lents changera en 2022

Article suivant

Bilan 2021 - Mick Schumacher à l'école des sorciers

Bilan 2021 - Mick Schumacher à l'école des sorciers
Charger les commentaires