Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
31 jours

Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn

partages
commentaires
Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn
Par :
16 juin 2020 à 11:03

Ross Brawn qualifie le système de jetons de développement mis en œuvre pour 2020 et 2021 de "bon compromis", car il permet un peu de flexibilité face au gel du châssis.

Afin de réduire les coûts, le développement de certains éléments clés de la voiture sera gelé de la première course de la saison 2020 de Formule 1 jusqu'à fin 2021, et d'autres éléments le seront plus tard cette année.

Lire aussi :

Cependant, McLaren va passer des unités de puissance Renault à Mercedes à la fin de la saison, et l'écurie va inévitablement devoir faire des changements pour 2021. La FIA autorise donc les équipes à utiliser un "joker" et à modifier des éléments gelés de leur choix, avec deux jetons à leur disposition. McLaren va devoir utiliser les siens pour réviser son installation moteur et effectuer les changements que cela entraîne.

Selon Ross Brawn, manager sportif de la F1, il était nécessaire d'apporter davantage de flexibilité, surtout compte tenu du court délai avec lequel le gel des châssis a été mis en œuvre. "Quand on donne cinq ans aux gens et qu'on leur explique ce que va être la situation, alors on peut être relativement spécifique sur ce que l'on va faire", explique le Britannique à Motosport.com. "Quand on ne les avertit que quelques semaines avant, il faut être flexible sur la manière dont on applique ça."

"Le problème du gel est que nous avons une équipe qui va changer de moteur, McLaren. On ne peut ignorer ça, on ne peut leur interdire de changer leur moteur. Nous avons donc dû trouver un système juste qui s'adapte à leur besoin de changement de moteur. Nous reconnaissons également que si certaines voitures ont un défaut, les écuries ne devraient pas devoir vivre avec pendant deux ans. Le système de jetons leur donne cette petite marge pour rectifier leurs erreurs."

Brawn cite un exemple spécifique : "Une équipe nous a dit qu'elle avait raté le refroidissement sur sa voiture et qu'elle ne pouvait pas faire deux ans avec ce système de refroidissement. En leur donnant un peu de liberté d'action, je pense que nous avons trouvé un bon compromis."

Article suivant
Ferrari modifie moteur et boîte de vitesses avant l'Autriche

Article précédent

Ferrari modifie moteur et boîte de vitesses avant l'Autriche

Article suivant

Steiner : La F1 ne doit pas abandonner la réduction des coûts

Steiner : La F1 ne doit pas abandonner la réduction des coûts
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper