Jock Clear "surpris" par les performances de Schumacher

Mick Schumacher semble impressionner par ses performances et son attitude pour ses débuts en Formule 1.

Jock Clear "surpris" par les performances de Schumacher

2021 marque la première saison en Formule 1 de Mick Schumacher, et s'il n'a toujours pas marqué le moindre point, le rookie allemand tire son épingle du jeu au volant de la modeste Haas. Certes, Schumacher ne peut être comparé qu'à son coéquipier Nikita Mazepin, mais le rapport de force est à sens unique : en 17 séances de qualifications, il a battu le Russe à 15 reprises, les deux exceptions étant marquées par des accidents qui l'ont empêché de signer le moindre chrono. En course, lors des épreuves où les deux Haas étaient à l'arrivée, le score est de 10-2, également à l'avantage de Schumacher.

Pour le célèbre ingénieur Jock Clear, qui a travaillé avec Michael Schumacher et Lewis Hamilton chez Mercedes avant de rejoindre Ferrari, où il supervise notamment le programme de jeunes pilotes depuis le début de l'année, ces performances sont étonnantes. En effet, que ce soit en F4, en F3 ou en F2, Mick Schumacher a toujours eu besoin d'une deuxième saison pour rejoindre les avant-postes.

Lorsqu'il lui a été demandé dans le podcast Beyond The Grid s'il était satisfait par la progression de Schumacher, Clear avait répondu : "Oui. Et assez surpris. Bien sûr, nous travaillons avec lui depuis un certain temps au sein de la Ferrari Driver Academy, et nous le connaissons assez bien. Je suis relativement impressionné par sa vitesse pure cette année, à vrai dire. Au début de l'année, les gens m'ont dit : 'Oui, mais comment va-t-il se débrouiller contre Mazepin ?', et j'ai dit que je ne serais pas surpris si Mazepin le battait quelques fois en qualifications au début, car Mick met un moment à se mettre à niveau, mais en fait, ça n'a pas été le cas."

"Je pense que Mick travaille vraiment dur", a déclaré pour sa part Ayao Komatsu, l'ingénieur de course en chef de Haas F1 Team. "Qu'il fasse un bon week-end ou un mauvais, il est très autocritique, d'une bonne manière. Il cherche toujours des domaines à améliorer. Quand il dit 'OK, j'ai raté ça, il faut que j'améliore ça', ça ne le déprime pas, ça lui donne plus de motivation. Il se remet toujours en question, lui-même ainsi que d'autres choses qu'il peut influencer. Il travaille aussi vraiment dur avec ses ingénieurs, qui sont également motivés par l'attitude de Mick. Cela va donc dans les deux sens."

"Il apprend et s'améliore constamment, il absorbe les informations à chaque fois. Il y a des week-ends où il a eu un accident en essais libres, et ça a eu un impact sur ses performances en qualifications, etc. Parfois nous faisons une réunion tout de suite, parfois nous en discutons une semaine plus tard, ou au Grand Prix suivant, mais nous ne passons jamais rien sous silence."

"Il travaille très étroitement avec ses ingénieurs, et je travaille étroitement avec lui également en matière de philosophie pour l'approche du week-end, concernant ce que nous avons manqué et l'état d'esprit qui mène à certaines choses, positives ou négatives. Nous essayons d'avoir davantage de points positifs pour les week-ends à venir. Je ne peux donc pas cibler un week-end où il a fait un pas en avant. Il recherche juste des améliorations en permanence."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Encore plus de points pour les courses sprint en 2022 ?
Article précédent

Encore plus de points pour les courses sprint en 2022 ?

Article suivant

Pas d'alternative aux pénalités moteur sur la grille de départ ?

Pas d'alternative aux pénalités moteur sur la grille de départ ?
Charger les commentaires