Jos Verstappen - Max ne gagnera évidemment pas cette année

Présent comme Carlos Sainz Sr dans l’hospitalité Toro Rosso et suivant de près les premiers pas de son fils en F1, Jos Verstappen est de son propre aveu un paternel plus impliqué dans l’aspect technique du métier que ne l’est Sainz, heureux de...

Présent comme Carlos Sainz Sr dans l’hospitalité Toro Rosso et suivant de près les premiers pas de son fils en F1, Jos Verstappen est de son propre aveu un paternel plus impliqué dans l’aspect technique du métier que ne l’est Sainz, heureux de s’effacer autant que possible pour laisser son rejeton faire son travail.

Estimant que son fils en sait plus que lui sur toutes les questions relatives à la gestion en piste et dans le garage d’une monoplace, le Champion du Monde WRC reconverti dans l’univers Rallye-Raid se contente d’observer, quand le Néerlandais avoue de son côté être plus tenté de commenter

certains aspects de la préparation de son fils avec Toro Rosso

. Quoi qu’il en soit, pendant que Max est concentré à se vendre en piste, Jos fait très bien le travail de communication dans le paddock !

"Je pense que tous les pilotes veulent réaliser les meilleures performances possibles. Connaissant Max, il va toujours donner le maximum. Ensuite, on verra où cela nous place. Mais on n’a pas besoin de dire à Max de piloter vite, il fera ce qu’il faut !", sourit Jos lors d’une conversation avec ToileF1.

"J’admire son professionnalisme ; il a toujours été comme ça. Il n’est pas feignant, il se prépare toujours, il s’entraîne. Je ne veux pas dire qu’il est parfait, mais il fait du très bon travail".

Pression médiatique du nom et de l'âge

Médiatiquement parlant, Verstappen fait l’objet d’une attention impressionnante, qui dépasse le cadre des fans de sport automobile.

Tout le monde souhaite savoir ce qu’il adviendra de ce précoce adolescent de 17 ans, fils d’un pilote fort populaire en son temps et toujours très apprécié, et soutenu par la filière ayant fait monter des talents tels que Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat dans un top team.

"S’il est bon, il va profiter de la pression ; s’il ne l’est pas, il n’en profitera pas !", synthétise son père dans un clin d’œil entendu. "Les gens peuvent mettre plus de pression à cause de la situation, mais pour Max ça n’est pas un gros problème, il n’y pense pas. Même en karting il avait de la performance, et il savait ce dont il était capable".

Max "ne gagnera bien entendu pas cette année"

Mais être le fils de Jos the Boss est aussi un bagage en soi, et il faut calmer les ardeurs des observateurs en Hollande, où l’on oublie rapidement que Toro Rosso reste un petit team et que les miracles n’arrivent pas comme cela en F1.

"Cela fait très grand bruit aux Pays-Bas, on doit même un peu les calmer car les attentes sont peut-être un peu trop élevées par rapport à ce que l’équipe peut effectuer", concède Verstappen, lorsqu’on lui demande si la fanbase paternelle a suivi le fiston.

"On sait où Toro Rosso a terminé en 2014 ; ils veulent évidemment faire mieux. Max veut bien sûr gagner des courses dans le futur, mais on ne peut pas dire que ça arrivera cette année, bien entendu. Il doit d’abord apprendre. On ne sait pas à quel point la voiture est rapide ou non, il doit également se battre avec tous ces autres pilotes très rapides. C’est un moment difficile mais en continuant de travailler, on aura une chance".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jos Verstappen , Carlos Sainz , Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo , Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités