Journée noire pour Marcus Ericsson

Les temps sont durs pour Marcus Ericsson

Les temps sont durs pour Marcus Ericsson. Très souvent devancé par son coéquipier Kamui Kobayashi depuis le début de la saison, le rookie nordique a aujourd'hui échoué à presque deux secondes du Japonais lors des qualifications du Grand Prix de Singapour.

À sa décharge, il faut dire que le Suédois a été victime de plusieurs problèmes techniques qui ont eu un impact sur sa performance : il a même failli ne pas participer aux qualifications.

"La journée a été difficile", soupire Ericsson. "En EL3, nous avons eu des soucis électriques et nous n'avions pas de télémétrie, donc c'était un vrai défi et beaucoup de stress pour l'équipe entre les séances, mais au final, nous sommes parvenus à prendre la piste en Q1. Je veux remercier l'équipe pour ses efforts pour me faire prendre la piste à temps pour signer un tour chronométré, mais je suis déçu du résultat global car nous aurions pu faire bien mieux sans les problèmes techniques".

Malgré tout, l'enthousiasme est de rigueur en vue d'une course qui s'annonce particulièrement difficile physiquement, et ce, pour tous les pilotes. "Les qualifications étaient compromises et c'est dommage, mais nous avons vraiment bien redressé la barre et j'attends la course avec impatience : elle va être difficile mais amusante !" conclut le pilote Caterham avec enthousiasme.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Marcus Ericsson
Type d'article Actualités