Key - La STR11 est "probablement" la meilleure Toro Rosso

L’écurie Toro Rosso connait un début de saison plutôt faste et a enregistré deux bons résultats, même s’il y avait sans doute mieux à aller chercher en Australie.

Key - La STR11 est "probablement" la meilleure Toro Rosso
James Key, directeur technique de la Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Franz Tost et James Key à l'usine Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
James Key, directeur technique Scuderia Toro Rosso avec Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso et Franz Tost, team principal Scuderia Toro Rosso

James Key, le directeur technique de l’équipe, n’est évidemment pas étranger à cette situation et s’en réjouit. "Je suis très heureux", explique-t-il pour GPUpdate.net. "Voyons comment les choses progressent. Je pense que nous pouvons être satisfaits à ce stade, parce que nous avons eu un hiver très rude avec la décision tardive sur le moteur et ce genre de chose."

Deux saisons après être passé à un bloc turbo hybride Renault, Toro Rosso a retrouvé un moteur Ferrari 2015 à l’aube de la saison 2016. La décision a été prise tardivement, dans l’attente de la finalisation de la situation de l’écurie-mère qui, elle, est restée avec une unité de puissance française.

"Notre objectif était de produire la voiture que nous voulions, avec un moteur Ferrari au lieu d’un Renault, plutôt que d’avoir à tout redessiner. Ça nous a mis une pression supplémentaire."

Après deux Grands Prix, et notamment Melbourne où Max Verstappen s’est qualifié au 5e rang derrière les Mercedes et les Ferrari, la satisfaction est présente."Je pense que nous avons eu un bon feeling lors des essais hivernaux. Nous savions que nous avions encore un peu de performance à venir pour Melbourne, en provenance d’un certain nombre de domaines. Voir cela arriver de la manière dont ça devait, et nous voir juste derrière Mercedes et Ferrari était très satisfaisant."

Sur ce qu’elle montre depuis ses premiers tours de roue, la STR11 a de quoi être l’une des meilleures si ce n’est la meilleure Toro Rosso de l’histoire. "Elles sont toutes différentes. Au niveau de la compétitivité sur les qualifications en début de saison, c’est probablement [la meilleure]."

"Il faut juger ces choses par rapport à d’où vous venez et tous les autres facteurs, donc c’est difficile à dire. Je pense que d’un point de vue compétitivité, et ce que nous avons vu à Melbourne quand ça fonctionnait selon le plan, elle l’est probablement."

Faire de grandes choses

C'est un aboutissement, évidemment, pour une structure aux moyens limités et dotée d’un bloc de la saison précédente. "Je pense que nous sommes juste plus malins que tout le monde ! [rires] C’est un mélange de choses. Nous avons un moteur d’un an dans cette voiture aussi, donc imaginez si nous avions une spécification 2016 qui aurait des développements, ça pourrait être encore meilleur."

"Nous avons bâti cette équipe sur les trois dernières années. Nous voulons réussir de grandes choses chez Toro Rosso. Nous avons un soutien fantastique de Red Bull en tant que propriétaire, un partenariat nouveau et excitant avec Ferrari, des nouveaux sponsors et ainsi de suite."

partages
commentaires
Palmer - "Shanghai, l'exact opposé de Bahreïn"
Article précédent

Palmer - "Shanghai, l'exact opposé de Bahreïn"

Article suivant

Le groupe Williams annonce des bénéfices pour 2015

Le groupe Williams annonce des bénéfices pour 2015
Charger les commentaires