Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing, en conférence de presse
Prime
Opinion

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Ne vous attendez pas à un grand cérémonial à Abu Dhabi, ni à de grandes célébrations avant de baisser le rideau sur deux décennies de Formule 1. Vous pouvez en revanche compter sur une petite fête d'adieux, mais vous ne serez pas invité.

Kimi Räikkönen, sans surprendre personne, a finalement annoncé début septembre sa décision de quitter la Formule 1, même s'il avait déjà fait son choix personnellement il y a près d'un an. Une annonce faite après coup, sous la forme d'un laconique post Instagram qui débutait par : "Ça y est".

Article précédent Les bosses d'Austin à la limite de l'acceptable selon Ocon
Article suivant Fangio et Alfa Romeo : le début d'un mythe, la fin d'un autre

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse