Kimi Räikkönen en passe de rempiler chez Alfa Romeo

Kimi Räikkönen devrait toujours être en Formule 1 la saison prochaine et participer à une troisième saison consécutive sous les couleurs d'Alfa Romeo.

Kimi Räikkönen s'apprête à battre ce week-end, au Nürburgring, le record du nombre de Grands Prix disputés en Formule 1, qu'il co-détient avec Rubens Barrichello (322 départs). Un événement qui devrait s'accompagner d'une prolongation de contrat pour le Finlandais, puisque des sources ont indiqué qu'une option avec Alfa Romeo avait été levée pour 2021. Une annonce officielle pourrait même intervenir dès vendredi, en marge du Grand Prix de l'Eifel.

Räikkönen a rejoint Alfa Romeo lors de la saison 2019, après avoir quitté Ferrari, et en dépit de résultats parfois décevants, notamment en 2020, le Champion du monde 2007 n'a jamais perdu sa rapidité ni sa motivation. L'an passé, il avait décroché la quatrième place à Interlagos, lors du mouvementé Grand Prix du Brésil, ce qui avait aidé son équipe à terminer huitième du championnat constructeurs. 

Lire aussi :

L'exercice en cours est plus délicat pour Alfa Romeo, et la meilleure performance de Räikkönen jusqu'à présent demeure une neuvième place obtenue au Mugello lors du Grand Prix de Toscane.

L'avenir de Räikkönen bientôt réglé, il s'agira pour Alfa Romeo de régler le dossier du second baquet. La décision pour celui-ci peut revenir à Ferrari, conformément au partenariat établi entre les deux écuries. Le choix définitif n'a pas encore été fait et la place se jouerait entre Antonio Giovinazzi, titulaire depuis l'an dernier, et Mick Schumacher, membre de la Ferrari Driver Academy et actuellement en tête du championnat de F2.

Mick Schumacher participera ce vendredi à la première séance d'essais libres sur le Nürburgring avec Alfa Romeo, ce qui permettra à l'équipe dirigée par Frédéric Vasseur de poursuivre son évaluation. Si Giovinazzi venait à conserver son baquet, Schumacher pourrait également trouver un point de chute chez Haas F1, autre écurie partenaire de Ferrari. La structure américaine fera de son côté rouler Callum Ilott en EL1 demain en Allemagne, tandis que Robert Shwartzman, lui aussi membre du programme junior de Ferrari, aura sa chance chez Alfa Romeo ou Haas à Abu Dhabi, là aussi pour des essais libres. 

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
FIA : Avec le protocole COVID, il est possible de courir "partout"

Article précédent

FIA : Avec le protocole COVID, il est possible de courir "partout"

Article suivant

Accord avec Red Bull ou non, Renault se concentrera sur Alpine

Accord avec Red Bull ou non, Renault se concentrera sur Alpine
Charger les commentaires