Räikkönen chez Sauber : "Parce que j’en ai envie !"

partages
commentaires
Räikkönen chez Sauber :
Par : Benjamin Vinel
13 sept. 2018 à 11:30

Deux jours après avoir été confirmé chez Sauber pour les saisons 2019 et 2020, un Kimi Räikkönen peu loquace mais joueur était sous le feu des projecteurs en conférence de presse, à Singapour.

Kimi, pouvez-vous nous raconter le déroulé des dernières semaines ?

Vous savez bien ce qui s'est passé ! Que voulez-vous savoir de plus ? Comme je l'ai souvent dit auparavant, cela ne dépend pas de moi ; la suite est ma décision. C'est le résultat. Au moins, je suis fixé.

Lire aussi :

Ce n'était pas votre décision de quitter Ferrari, mais c'est votre décision de retourner chez Sauber. Pourquoi ?

Pourquoi pas ?

Actuellement, Sauber est beaucoup moins performant que Ferrari...

Il y a beaucoup de différences entre toutes les voitures, si l'on prend toutes les équipes. Il n'y a pas beaucoup de voitures qui sont au même niveau. Ça a toujours été comme ça. Nous verrons ce qui se passera à l'avenir.

Charles Leclerc, Sauber C37, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Charles Leclerc, Sauber, Kimi Raikkonen, Ferrari

Que vous a-t-on dit quant à la performance ? Dites-nous donc pourquoi vous voulez retourner chez Sauber.

Parce que j'en ai envie ! Pourquoi est-que vous compliquez ça à ce point ? Je n'en sais pas plus que vous, à part leurs résultats. Je ne sais pas ce qui va se passer, personne ne sait ce qui va se passer l'an prochain. On ne peut que deviner la rapidité des voitures. Nous verrons ce que nous pourrons faire. Je me moque de ce que pensent les autres, je suis satisfait de mes raisons et ça me suffit.

Êtes-vous toujours passionné par la course ?

Pas du tout, j'ai signé pour deux ans sans être heureux, juste pour vous faire tourner en bourrique ! (rires)

Lire aussi :

Quand avez-vous su que vous ne courriez pas chez Ferrari l'an prochain, et quand est-ce que les négociations avec Sauber ont commencé ?

Je l'ai su à Monza. Je connais des gens chez Sauber grâce au passé, [les négociations] ont commencé ensuite.

Vous avez dit que vous connaissiez encore des gens chez Sauber. Avez-vous toujours eu à l'esprit l'idée de retourner là où tout a commencé ?

Je ne crois pas y avoir toujours pensé. On ne sait jamais ce qui va se passer. Il se trouve que c'est arrivé ainsi. Je ne dirais pas que j'avais prévu ça depuis longtemps.

Kimi Räikkönen, Sauber Petronas
Tournoi de bowling Sauber Petronas : Kimi Räikkönen

Vous avez dit que seule la victoire vous intéressait. Vous faut-il un nouvel objectif pour courir chez Sauber l'an prochain ?

Je ne sais pas, je ne pense pas. L'objectif est toujours de s'adapter, et d'être réaliste. On ne peut que viser les meilleures places et voir ce qui se présentera.

Pensez-vous que vous finirez votre carrière chez Sauber ?

C'est très probable, c'est sûr ! (rires) Les chiffres et les records ne m'intéressent pas, je fais ce qui me paraît bon pour moi. On verra ce qui se passera.

La rumeur veut que vous soyez intéressé par un rôle de management chez Sauber, après la fin de votre carrière de pilote. Avez-vous cela à l'esprit pour l'avenir ?

Il n'y a aucune discussion à ce sujet. J'ai signé un contrat de pilote. Qui sait ce qui se passera à l'avenir, dans deux ans ? Je n'en ai aucune idée. Il y a toujours des spéculations, mais je ne sais pas moi-même.

Vous vous êtes montré très clair, vous allez courir pour Sauber et rester en F1 parce que vous en avez envie, mais il y a beaucoup de pilotes qui auraient arrêté. Que vous donne la F1 personnellement pour vous donner envie de continuer ?

La course. C'est à peu près ça. C'est le meilleur moment du week-end. Franchement, j'ai toujours dit que j'allais m'arrêter au moment que jugeais bon. C'est en course que je prends le plus de plaisir. Une grande partie du week-end, c'est tout le reste, c'est normal pour nous, mais ce n'est pas pour ça que nous venons. Le reste, ça a toujours été là. C'est rare de n'avoir que des bonnes choses. Et ce sont toujours les mêmes questions, donc ce n'est pas très difficile !

Kimi Raikkonen, Ferrari, en conférence de presse
Prochain article Formule 1
Ocon : "De moins en moins d'espoir" pour 2019

Previous article

Ocon : "De moins en moins d'espoir" pour 2019

Next article

Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"

Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Shop Now
Équipes Ferrari Shop Now , Sauber
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités