Kobayashi, pilote gratuit, ne regrette pas Ferrari

Photographe amateur, Kamui Kobayashi apprécie également le paintball, la musique, les fans… et son chien Alfred !Après une année passé à rouler en GT du côté de chez Ferrari, « Mr Excitement » explique tout d’abord son retour en F1 et son choix...

Photographe amateur, Kamui Kobayashi apprécie également le paintball, la musique, les fans… et son chien Alfred !

Après une année passé à rouler en GT du côté de chez Ferrari, « Mr Excitement » explique tout d’abord son retour en F1 et son choix d’avoir quitté la firme italienne, qui ne lui proposait pas un poste de titulaire : « Je n’avais sans doute pas assez d’expérience. C’est possible. Mais ce n’est bien sûr pas ma décision : cela vient de chez Ferrari. Nous avons discuté avec l’écurie mais il ne s’est rien passé. Au final, il m’était difficile d’obtenir un baquet puisque Kimi Räikkönen a débarqué et ils avaient désormais deux champions du monde, » décrit-il pour F1 Racing.

Cette saison, le Japonais a fait le choix de piloter gratuitement pour Caterham, alors que Ferrari lui proposait un salaire…mais seulement un volant GT. De plus, il n’apporte qu’une modeste contribution à son écurie, soit deux millions de dollars provenant essentiellement de donateurs qui l’ont soutenu depuis son départ de la F1.

« Je dois les remercier pour l’opportunité qu’ils m’ont offerte, mais je n’ai que 27 ans et ma priorité est de connaitre des succès en Formule 1 », reprend l’ancien pilote Sauber (2011-2012). « J’ai donc été simplement honnête avec Stefano [Domenicali]. Je souhaite toujours piloter en Formule 1, et bien que Caterham ne soit pas la meilleure écurie du plateau, je veux avoir ma chance afin de montrer ce dont je suis capable. Il n’est pas satisfait, mais j’apprécie la façon dont ils m’ont soutenu. »

Kobayashi réalisait donc son come-back à Jerez en janvier dernier, à bord d’une monoplace radicalement différente de la saison dernière en raisons des modifications techniques. Et visiblement, Kobayashi apprécie la particularité de la CT05 : « C’est un incroyable travail de toute l’équipe. Je ne suis pas un styliste de mode, mais c’est cool ! Au début, tout le monde était choqué, mais nous nous sommes rapidement habitués au nouveau look. J’espère que nous ne perdrons aucun fan à cause de cela – c’est la chose la plus importante. » Pour autant, le Japonais n’a pas rallié la ligne d’arrivée lors du Grand Prix d’Australie à cause d’un accident, tandis qu’il se classait 13ème en Malaisie.

Autre particularité du pilote : ses passions et sa simplicité. Amateur de paintball et de musique, il n’hésite pas à produire ses propres sons et effectue des entrainements quotidiens : « L’entrainement occupe une part importante de mon travail et de ma vie. Si je ne m’entraîne pas, je me sens mal à l’aise avec moi-même. »

Pour le moment, Kobayashi ne pense donc pas à un possible départ pour Honda l’année prochaine – « je ne m’en préoccupe pas, il est trop tôt ». Au contraire, le coéquipier de Marcus Ericsson entend bien « apercevoir le drapeau à damiers » ce week-end, lors du Grand Prix de Bahreïn.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Kamui Kobayashi , Marcus Ericsson
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités