Kobayashi satisfait après seulement 12 tours d'essais

Kamui Kobayashi s'est classé 20e de la séance de qualifications pluvieuse du Grand Prix de Malaisie, mais il considère le simple fait d'avoir pris la piste comme une "petite récompense"

Kamui Kobayashi s'est classé 20e de la séance de qualifications pluvieuse du Grand Prix de Malaisie, mais il considère le simple fait d'avoir pris la piste comme une "petite récompense".

Il faut dire que Kobayashi a connu des essais libres particulièrement difficiles. Le Japonais n'avait pu boucler que cinq petits tours lors des essais du vendredi, et que la troisième séance d'essais libres ne lui a pas été très favorable non plus : à cause de nouveaux problèmes techniques, il n'a alors couru que sept boucles du circuit de Sepang. Fort heureusement, les données engrangées par Ericsson ont permis de régler la voiture de Kobayashi, mais les conditions n'étaient pas idéales à l'abord des qualifications.

"Nous avons pris la piste avec tout le monde en intermédiaires", relate le pilote Caterham, "et vu comme j'attaquais, je ne pouvais pas tirer davantage de la voiture, surtout étant donné que je n'arrivais pas à mettre les intermédiaires dans la zone de température dans laquelle ils fonctionnent, donc je ne les ai jamais utilisés correctement".

"Compte tenu du petit nombre de tours que nous avons faits ce weekend et des problèmes que nous avons rencontrés samedi matin, le fait que nous avons pu prendre la piste en qualifications est à mettre au crédit du travail acharné de l'équipe. Avoir pris la piste et signé des tours chrono après tous les problèmes que nous avons eu, c'est une petite récompense", se satisfait-il. Au final, Kobayashi est relégué à une seconde de la Marussia de Bianchi, et devance son coéquipier Ericsson d'une seconde également.

Désormais, quel objectif pour ce qui sera la course à domicile de l'équipe ? Même si des conditions chaudes pourraient provoquer davantage d'abandons liés à la fiabilité, Kobayashi va espérer un Grand Prix pluvieux pour avoir des conditions météorologiques généralement propices aux coups de théâtre. "S'il pleut autant qu'aujourd'hui, tout peut arriver ; je veux pouvoir me battre !" conclut l'enthousiaste Japonais.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi
Type d'article Actualités