Kovalainen : "Encore plus d?termin? pour cette derni?re course"

Heikki, votre série d’arrivées dans les points s’est terminée en Chine…Je sais, pourtant je suis passé très près des points à Shanghai

Heikki, votre série d’arrivées dans les points s’est terminée en Chine…
Je sais, pourtant je suis passé très près des points à Shanghai. Coulthard était juste devant moi mais je n’ai pas pu le dépasser sur le sec. L’après-midi a été très difficile pour toute l’équipe et il a été décevant de ne pas marquer de points, surtout parce que nous avions le rythme pour y arriver. Mais j’ai fait une erreur en qualifications, notre stratégie n’a pas fonctionné dans les premiers tours, et cela été suffisant pour nous exclure des points. Comme toujours, cependant, il faut aussi considérer les aspects positifs de la situation : la voiture était plutôt rapide le dimanche et nous avons fait les bons choix lorsqu’il fallait réagir aux changements de conditions. De plus, notre fiabilité une nouvelle fois été exemplaire. J’ai terminé toutes les courses cette année et nous en sommes très fiers.

Parlez-nous d’Interlagos…
C’est un circuit très physique pour les pilotes : sa surface est bosselée et il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, mettant le corps et surtout le cou à rude épreuve. Je me suis entraîné afin de ne pas avoir de problème et je serai en parfaite condition physique pour cette dernière course.

En ce qui concerne les réglages, quelles seront vos priorités ?
Je pense que la suspension est le paramètre le plus important au Brésil. La voiture doit passer les bosses sans problème, tout comme les vibreurs du deuxième secteur, sur lesquels nous passons beaucoup. Si vous pouvez trouver un bon compromis dans le réglage de vos suspensions afin d’obtenir à la fois cette relative souplesse et le grip mécanique, alors c’est un gros plus pour le temps au tour.

Cette course est la dernière de la saison. Est-ce que cela vous a poussé à changer votre approche ?
Cela me donne davantage de détermination, je crois. Ce sera notre dernière chance, cette année, de montrer ce dont nous sommes capables. En F1, c’est souvent le résultat de la dernière course qui marque les esprits, il est donc important de réaliser une bonne course afin d’aborder l’hiver sur une note positive, pour moi comme pour l’équipe. La saison a été difficile pour tout le monde chez Renault, mais nous avons réalisé des progrès ces dernières semaines et nous n’avons malheureusement pas pu le démontrer à cause des conditions de piste au Japon et en Chine. Interlagos est un circuit sur lequel l’équipe a connu de nombreux succès dans le passé. Il ne faut présager de rien pour 2007, mais cela nous portera peut-être chance. J’espère que nous pourrons mener une course normale, nous battre contre les BMW, et terminer la saison sur une course aussi solide qu’agressive.

Source : ING Renault F1 Team

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités