Kubica : "Ce sera un peu une loterie avec la météo"

Après un Grand Prix de Corée terminé à la cinquième place, Robert Kubica aborde le Grand Prix du Brésil en ne sachant pas à quoi s'attendre

Après un Grand Prix de Corée terminé à la cinquième place, Robert Kubica aborde le Grand Prix du Brésil en ne sachant pas à quoi s'attendre. Selon lui, la météo pourrait offrir une vraie loterie lors de la course à Sao Paulo.

Robert, revenons sur la Corée. Quel regard portez-vous sur la course ?

"J’ai l’impression que, pour moi, elle s’est déroulée en deux parties. La première a été très difficile car nous avions de gros problèmes d’adhérence. J’avais du mal à garder la voiture sur la piste. Durant la seconde partie, j’ai gagné pas mal de terrain durant les derniers 10 ou 15 tours de la course car j’ai pu garder mes pneumatiques en bon état."

"J’ai réussi à terminer à la cinquième place, ce qui était une belle récompense pour les efforts que nous avions fournis. Il est certain que nous aurions préféré être plus compétitifs mais je pense que globalement nous devons être heureux d’avoir marqué autant de points après les difficultés rencontrées en début de course."

Le circuit d’Interlagos conviendra-t-il à la R30 ?


"Il est un peu particulier et il est vraiment difficile de savoir quel sera notre niveau de performance. Sur la longue ligne droite de la fin du dernier virage, le f-duct nous apportera beaucoup de gains ; c’est aussi à cet endroit que la puissance du moteur jouera un rôle important."

"Je pense que ce sera un peu une loterie avec la météo qui est instable au Brésil à cette période de l’année. Il est fort probable que nous roulions sur piste mouillée, tout comme l’an passé. Lorsqu’il pleut, le grip de la piste est très faible et il faut s’estimer heureux si on trouve le bon équilibre pour la monoplace."

Quelle est la clé d’une bonne mise au point au Brésil ?

"Il est difficile de mettre au point la voiture sur ce circuit, qui conjugue une longue ligne droite et des sections en montée. Il faut choisir entre vitesse de pointe et appui aérodynamique, qui permet de gagner du temps dans les virages – il est difficile de trouver le bon compromis. Le circuit présente un peu de tout : grande et moyenne vitesse, et c’est en quelque sorte un tracé plus traditionnel. Il est possible de gagner du temps à pas mal d’endroits. Mais, comme je l’ai dit auparavant, il est assez difficile de trouver le bon compromis avec l’équilibre et la mise au point de la voiture."

Il règne toujours une bonne ambiance le dimanche du Grand Prix du Brésil. Parlez-nous de vos souvenirs de course…

"Les fans se trouvent tout à côté car les gradins sont très proches. L’atmosphère sur la grille est donc très particulière. 95% des fans acclament les pilotes brésiliens mais l’ambiance est tout de même unique. J’ai réalisé un bon résultat à Interlagos l’an passé, c’était une grande surprise. Il sera difficile de répéter cette performance cette année mais comme je l’ai dit, la météo jouera un grand rôle à Interlagos et tout peut arriver."

[Communiqué de Renault F1 Team]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités