Kubica a obtenu des réponses importantes sur ses aptitudes

Le Polonais a fait part de sa grande confiance à l'issue de la première journée de roulage avec Williams à Abu Dhabi. Ce mercredi pourrait confirmer la tendance positive.

Kubica a obtenu des réponses importantes sur ses aptitudes
Robert Kubica, Williams FW40
Robert Kubica, Williams
Robert Kubica, Williams FW40
Robert Kubica, Williams FW40
Robert Kubica, Williams
Robert Kubica, Williams FW40
Robert Kubica, Williams FW40
Robert Kubica, Williams FW40

Alors qu'il reprendra le volant de la FW40 ce mercredi à Abu Dhabi, Robert Kubica a expliqué avoir obtenu des réponses positives quant à ses capacités physiques à rouler dans une F1, lors de sa première demi-journée d'essais mardi matin.

Le Polonais a pris le volant d'une F1 2017 pour la deuxième fois seulement, après avoir testé la Renault en août dernier, et a parcouru une centaine de tours. Alors que Williams veut utiliser ce test pour connaître les aptitudes réelles du vainqueur du Grand Prix du Canada 2008, le principal intéressé en est ressorti avec une grande confiance.

"Je pense qu'il y a eu une réponse positive à la plupart des questions", estime-t-il. "Si je continue, [les progrès] n'arriveront pas tous en Australie, mais si j'en ai la chance, je serai de mieux en mieux pendant la saison. Mais ce que je dois faire, et ce que j'essaie de faire, c'est de maximiser mon temps de roulage et, entre les essais, de faire la meilleure préparation."

Le discours de Robert Kubica va dans le sens d'un statut de favori pour décrocher le baquet Williams au côté de Lance Stroll en 2018. Si jusque-là il se montrait très prudent tout au long du processus engagé cette année, évoquer l'avenir semble désormais moins tabou, malgré une approche qui n'a pas changé.

Dans l'hypothèse d'une titularisation qui marquerait son retour en Grand Prix l'année prochaine, l'ancien pilote BMW et Renault insiste sur le fait qu'il lui faudrait du temps pour réaliser des progrès. Preuve qu'il peut se projeter ouvertement dans ce défi…

"Il faut de la confiance pour répondre aux questions et pour être sûr de pouvoir le faire", insiste-t-il. "Ce mardi a représenté un gros encouragement pour ma confiance en ce qui est possible, ce qui est difficile et ce qui va aller de mieux en mieux. C'est très important. Au final, je dois aussi voir jusqu'où je peux aller avec mon niveau de condition physique, et à quel niveau je peux être en pilotant régulièrement ces voitures. Si ça doit être un début, je pense qu'il est raisonnablement bon et que ça ne peut qu'aller mieux. C'est pourquoi ma confiance est assez élevée, et je suis assez confiant de pouvoir le faire."

partages
commentaires
Officiel - Sauber s'allie avec Alfa Romeo dès 2018

Article précédent

Officiel - Sauber s'allie avec Alfa Romeo dès 2018

Article suivant

Diaporama - Alfa Romeo en Formule 1

Diaporama - Alfa Romeo en Formule 1
Charger les commentaires