Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
18 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
79 jours

Kubica estime avoir fait taire les sceptiques à Monaco

partages
commentaires
Kubica estime avoir fait taire les sceptiques à Monaco
Par :

Robert Kubica (Williams) pense que son solide Grand Prix de Monaco 2019 de F1 a prouvé que son niveau de pilotage en F1 n'est pas impacté par son handicap physique.

Depuis son retour en Formule 1, les capacités du pilote polonais sont souvent l'objet d'interrogations, ce dernier ayant perdu une grande partie de la mobilité et de l'activité de son bras droit dans un accident de rallye en février 2011. Cependant, en dehors d'un tête-à-queue à la sortie de Casino le jeudi, son week-end a été tranquille et dans un rythme similaire à celui de son jeune équipier George Russell. En course, il est parvenu à rester devant un certain nombre de pilotes avant d'être accroché par Antonio Giovinazzi à la Rascasse, signant finalement la 18e place à l'arrivée.

Lire aussi :

"Je savais que ça irait", a déclaré Kubica à Motorsport.com. "Je pense que, globalement, beaucoup de gens ont pensé que je ne serais pas capable de tourner le volant. Dans une situation qui n'est pas facile, je pense que j'ai été plutôt à l'aise et que je peux être content. Bien entendu, le résultat final aurait pu être meilleur, mais c'est la course. Les gens disaient que les premiers virages seraient un problème pour moi, et je pense que lors de toutes les courses, je me suis plutôt bien débrouillé au virage 1, ou dans le premier tour, quand il s'agit de courir à l'instinct, et que ça dépend uniquement de ça et pas d'autre chose."

Dans son premier tour à Monte-Carlo, le #88 a dépassé Russell et Giovinazzi, puis a pris l'avantage sur Charles Leclerc et Nico Hülkenberg quand ils se sont accrochés et ont dû rentrer au stand. Il a également doublé Sergio Pérez en ne s'arrêtant pas sous Safety Car, au contraire du Mexicain qui a d'ailleurs vécu une frayeur à la sortie de la pitlane. Kubica a provisoirement occupé le 15e rang avant l'incident avec l'Alfa Romeo.

"J'ai gagné deux positions au départ et, dans les premiers tours, il y a eu beaucoup de gestion des pneus, du rythme. Après le Safety Car, j'ai pu les maintenir derrière moi, mais je savais que je devais m'arrêter. Il y avait des risques de pluie, c'est donc pour cela que je suis resté en piste. Clairement, la pluie est arrivée mais elle était juste légère, et notre stratégie n'a pas payé."

Interrogé sur la tentative de dépassement ratée par Giovinazzi à la Rascasse, manœuvre pour laquelle l'Italien a été pénalisé de dix secondes, Kubica se veut fataliste : "C'est la course, vous ne pouvez pas faire grand-chose dans cette situation. C'est comme ça, parfois."

Avec Adam Cooper 

C'était un 29 mai : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo

Article précédent

C'était un 29 mai : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo

Article suivant

Honda espère parcourir sept GP avec son nouveau moteur

Honda espère parcourir sept GP avec son nouveau moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams Racing
Auteur Fabien Gaillard