Kubica pourrait devenir pilote de développement Ferrari

partages
commentaires
Kubica pourrait devenir pilote de développement Ferrari
Par : Fabien Gaillard
30 oct. 2018 à 10:30

Alors qu'il vise toujours un retour en Formule 1 en 2019, Robert Kubica pourrait finalement rejoindre la Scuderia Ferrari en qualité de pilote de développement.

Proche d'un retour incroyable à la compétition l'an passé, le Polonais a finalement dû se contenter d'un rôle de réserviste au sein de l'écurie Williams, lui octroyant tout de même du roulage dans la monoplace 2018 lors d'essais privés et d'essais libres.

Blessé depuis 2011 au bras droit, suite à un accident de rallye dont il conserve d'importantes séquelles, il n'a plus couru officiellement en Formule 1 depuis le dernier GP de la saison 2010. En 2017, il a réalisé quelques séances d'essais avec Renault et Williams.

Lire aussi :

Faisant partie des pilotes cités pour faire équipe avec George Russell l'an prochain, il dispose de l'avantage d'être soutenu financièrement, a priori de façon plus importante que la saison passée. Mais cela ne pourrait toutefois pas suffire pour obtenir un baquet dont le "coût" est estimé aux alentours de 20 millions d'euros. Kubica a clairement indiqué qu'il n'attendrait pas indéfiniment, faisant notamment référence à l'annonce par Williams de Sergey Sirotkin en janvier dernier.

Il semble qu'en parallèle des discussions aient eu lieu avec la Scuderia Ferrari, qui doit remplacer Antonio Giovinazzi et Daniil Kvyat, tous deux assurés de disposer d'un baquet de titulaire pour la saison 2019, respectivement chez Sauber et chez Toro Rosso, au poste de pilote de développement.

Cependant, le Polonais n'occuperait alors pas la fonction de réserviste. Ce serait a priori Giovinazzi, pilote de l'académie Ferrari, qui serait appelé si jamais il fallait remplacer Sebastian Vettel ou Charles Leclerc l'an prochain.

Ferrari s'est beaucoup appuyé sur ses pilotes de développement cette année et a souvent évoqué le travail effectué en simulateur comme une des raisons derrière les nombreux revirements de forme entre des vendredis très discrets et des samedi-dimanche plus flamboyants.

Pour le moment, aucun accord n'a été conclu entre Kubica et l'écurie de Maranello.

Avec Roberto Chinchero et Scott Mitchell 

Article suivant
Mercedes : La contre-performance de Mexico n'est pas liée aux jantes

Article précédent

Mercedes : La contre-performance de Mexico n'est pas liée aux jantes

Article suivant

Pneus : choix similaires pour Mercedes et Ferrari au Brésil

Pneus : choix similaires pour Mercedes et Ferrari au Brésil
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams , Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités