Kvyat - A Hockenheim, le temps se joue dans les sections sinueuses

Rookie en Formule 1, Daniil Kvyat continue son apprentissage des circuits du calendrier

Rookie en Formule 1, Daniil Kvyat continue son apprentissage des circuits du calendrier. Tous ne lui sont pas inconnus, et c’est le cas de Hockenheim, où le jeune russe a notamment évolué l’année dernière en Formule 3.

De retour dans les points lors du dernier Grand Prix à Silverstone, le pilote Toro Rosso tentera d’enchaîner avec un deuxième bon résultat. Il se dit impatient de retrouver un tracé historique du calendrier, même si ce dernier a beaucoup changé depuis une dizaine d’années. Comme beaucoup d’autres pilotes, le stadium ne laisse pas Kvyat insensible.

« J’ai de bons souvenirs de course ici, notamment une pole position en Formule 3 l’année dernière », se remémore-t-il. « C’est un circuit agréable et fluide, avec quelques lignes droites rapides, quelques gros freinages, particulièrement à la fameuse épingle où l’on peut dépasser. Il y a aussi des virages rapides et la portion dans le stadium avec sa foule immense. »

Malgré les deux lignes droites du circuit, dont celle qui mène à l’épingle au cœur du circuit, Kvyat ne s’attend pas à ce que la différence se fasse à cet endroit.

« J’aime l’emplacement avec la campagne et la forêt, que j’apprécie toujours plus que la ville. C’est un circuit européen classique, qui requiert beaucoup d’appui. Certaines lignes droites sont longues mais ce n’est pas là que se joue le temps au tour. Il faut avoir une bonne stabilité dans les sections les plus sinueuses. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités