Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
167 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

Kvyat n'était "pas content" qu'Albon soit promu chez Red Bull

partages
commentaires
Kvyat n'était "pas content" qu'Albon soit promu chez Red Bull
Par :
12 mai 2020 à 13:24

S'exprimant avec franchise dans la dernière édition du podcast Beyond The Grid, Daniil Kvyat reconnaît avoir eu du mal à accepter que son coéquipier Alexander Albon ait été promu chez Red Bull Racing à la mi-saison 2019.

La relation entre Daniil Kvyat et Red Bull s'apparente à des montagnes russes, c’est le moins que l'on puisse dire. Produit du programme de jeunes pilotes de l'écurie, Kvyat a débuté avec Toro Rosso en 2014 et a été promu chez Red Bull Racing l'année suivante, avant d'être rétrogradé dans la Scuderia au printemps 2016 pour faire place à Max Verstappen. Ayant perdu en compétitivité, le Russe a quitté le giron de la marque au taureau avant même la fin de la saison 2017, passant l'année suivante chez Ferrari comme pilote de développement, avant d'avoir une nouvelle chance chez Toro Rosso en 2019.

Lire aussi :

L'an passé, alors que Pierre Gasly peinait à réaliser des performances acceptables chez Red Bull, Kvyat se montrait convaincant avec Toro Rosso, notamment auteur d'un podium à Hockenheim, et au moment d'aborder la trêve estivale, il avait marqué 27 points contre 16 à l'actif de son coéquipier débutant, Alexander Albon. C'est pourtant à ce dernier que Red Bull Racing a confié la deuxième RB15 en seconde moitié de saison, et l'Anglo-Thaïlandais s'est montré suffisamment efficace pour être titularisé à temps plein en 2020.

Au moment où cette décision a été annoncée, Kvyat affirmait ne pas être déçu, mais il reconnaît aujourd'hui avoir ressenti un peu d'amertume. "Disons-le ainsi : c'est clair que je n'étais pas content. Je ne peux pas dire que quand j'ai appris la décision, je l'ai pleinement comprise et j'étais complètement d'accord. C'est clair que ça ne me paraissait pas cohérent. Mais si l'on voit les choses d'une certaine manière, cela peut avoir du sens. J'ai déjà été [chez Red Bull], et ils ont besoin de sang neuf, il leur faut promouvoir les jeunes pilotes. C'est ce que fait Red Bull."

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Alex Albon, Red Bull RB15

"Ce n'est pas grave. Au bout de quelques jours, j'ai accepté la décision, cela me convient. Je connais mon travail. Je sais ce que j'ai à faire, ce pour quoi j'ai été engagé, et c'est ce que je vais faire. Cela me suffit."

Et compte tenu des nombreux rebondissements qui ont parsemé sa carrière, Kvyat n'abandonne pas son rêve de faire son retour dans un top team un jour ou l'autre, en l'occurrence Red Bull Racing. "Dans la vie, tout est possible. Après ce que j'ai vu, on ne peut plus jamais dire non à quoi que ce soit", indique celui qui court toujours pour Toro Rosso, écurie désormais rebaptisée AlphaTauri.

"Ce que j'ai également appris, c'est que l'on ne veut pas passer son temps à s'appesantir sur certaines choses ou à rêver d'autres. Il est important de se concentrer sur la tâche dont on a été chargé. Là, ce que Red Bull m'a demandé, c'est d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour AlphaTauri, et c'est ce sur quoi je vais me concentrer. Comme le montre la vie, tout s'ouvre à soi si les résultats que l'on obtient sont suffisamment bons."

Related video

Article suivant
Vettel et Ferrari, une idylle qui s'est peu à peu ternie

Article précédent

Vettel et Ferrari, une idylle qui s'est peu à peu ternie

Article suivant

Mercedes ne peut "naturellement pas ignorer" Vettel

Mercedes ne peut "naturellement pas ignorer" Vettel
Charger les commentaires