Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Kvyat s'emporte : Une sanction "stupide" et "inacceptable"

partages
commentaires
Kvyat s'emporte : Une sanction "stupide" et "inacceptable"
Par :
4 nov. 2019 à 09:51

Daniil Kvyat ne décolérait pas, dimanche soir, après avoir appris qu'il perdait sa place dans les points à Austin, suite à une pénalité infligée par les commissaires.

Pour la deuxième fois en deux Grands Prix, Daniil Kvyat a terminé dans les points sur la piste. Et pour la deuxième fois en deux Grands Prix, le Russe a écopé d'une pénalité qui l'a sorti du top 10 après la course. À Austin, il a de nouveau fait les frais d'un contact avec un concurrent, dont il a été tenu responsable par les commissaires.

Dans le dernier tour de course, Kvyat a plongé à l'intérieur de Sergio Pérez au virage 15 et a heurté l'aileron avant du Mexicain avec sa roue avant droite, tout en le contraignant à quitter les limites de la piste. Le pilote Racing Point est toutefois parvenu à rester à la lutte avec celui de la Toro Rosso, mais ce dernier a finalement pris l'avantage pour couper la ligne d'arrivée en dixième position.

Lire aussi :

Pénalisé de cinq secondes, Kvyat a finalement chuté au 12e rang, permettant à Pérez de faire son retour dans les points et à Kimi Räikkönen d'hériter de la 11e place. Mais il n'a pas digéré la sanction qui lui a été infligée. "C'est de la connerie", s'est-il emporté. "C'est incroyable. Je ne sais pas, je n'ai pas de mots. C'est tellement stupide. Je suis juste allé à l'intérieur et il a fermé la porte, c'est normal. Nous nous sommes touchés puis je l'ai doublé par l'extérieur. C'est [la sanction] inacceptable."

Interrogé sur cette manœuvre, Pérez a expliqué que Kvyat n'avait pas ralenti au virage 12, où étaient brandis des drapeaux jaunes suite à la sortie de piste de Kevin Magnussen, ce qui lui a permis ensuite de lancer une attaque. "Au bout du compte, je pense que Kvyat en a juste trop fait", résume Pérez. "Il n'a pas levé le pied sous drapeau jaune, il m'a attaqué juste après, puis dans le virage 15 il m'a heurté."

La sanction infligée par les commissaires revêt une importance particulière, puisqu'elle a une incidence directe sur la lutte qui oppose Racing Point à Toro Rosso pour la sixième place du championnat constructeurs. Avec le point de la dixième place, l'écurie basée à Silverstone compte ainsi une unité d'avance sur la structure italienne à deux Grands Prix de la fin de saison.

Gasly lui aussi au contact avec Pérez

Pierre Gasly, Toro Rosso STR14 >

Peu de temps avant l'incident entre Kvyat et Pérez, ce dernier a également eu maille à partir avec l'autre Toro Rosso, celle de Pierre Gasly. Là aussi, un contact est survenu, endommageant la monoplace du Français et le contraignant à l'abandon alors qu'il était en passe de terminer dans le top 10. "À trois tours de la fin, nous avons commencé à nous battre avec Sergio, et nous sommes arrivés ensemble au virage 13", raconte Gasly. "Nos trajectoires se croisaient déjà au virage 12 et nous étions en lutte. Il est venu à l'intérieur, puis nous nous sommes touchés au niveau de mon pneu avant droit, ce qui a fait plier la suspension."

Cet accrochage n'a pas déclenché d'enquête des commissaires. "Honnêtement, peu importe, ça ne me redonnera pas les points qui étaient en jeu", conclut Gasly. "Je ne sais pas. Je regarderai la vidéo pour voir ce qui s'est passé. Je ne pense pas que c'était énorme, mais ça a malheureusement suffi pour plier la suspension et mettre fin à notre course."

Article suivant
Pour Verstappen, Ferrari "arrête de tricher" : la Scuderia s'indigne

Article précédent

Pour Verstappen, Ferrari "arrête de tricher" : la Scuderia s'indigne

Article suivant

Binotto : Austin, la "douche froide" inexplicable de Ferrari

Binotto : Austin, la "douche froide" inexplicable de Ferrari
Charger les commentaires