Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
42 jours

Kvyat comprend pourquoi Red Bull a choisi Albon

partages
commentaires
Kvyat comprend pourquoi Red Bull a choisi Albon
Par :
30 août 2019 à 07:20

Malgré un bilan comptable plus favorable que celui de son coéquipier Alexander Albon, Daniil Kvyat n'a pas été choisi pour rejoindre Red Bull en cette fin de saison 2019, mais il n'est pas déçu pour autant.

Les performances décevantes de Pierre Gasly depuis le début de la saison lui ont coûté son baquet, et Red Bull a décidé de promouvoir Alexander Albon pour une raison simple : il est le seul pilote des deux écuries au taureau à n'avoir pas encore couru pour la structure de Milton Keynes, dont faisait partie Daniil Kvyat de 2015 au printemps 2016. On pardonnerait au Russe de ressentir une certaine injustice, compte tenu du fait qu'il a marqué 27 points cette saison avec Toro Rosso contre 16 seulement pour Albon, mais il est conscient des raisons qui ont poussé Red Bull à prendre cette décision.

"Je n'ai pas de déception, je pense que mon job ne change pas et mon année a été fantastique", déclare Kvyat. "Je vois ça plutôt que d'autres choses qui sont davantage hors de mon contrôle."

Lire aussi :

"Je comprends [la décision]. D'une certaine manière, j'imagine qu'ils ont leurs raisons, c'est sûr. Je pense que mon année est très bonne, c'est clair. Mais j'imagine qu'ils ont aussi d'autres raisons de tester Alex dans une voiture très compétitive... Ce n'est pas une tâche facile lors des neuf courses restantes d'égaler Max [Verstappen] au pied levé, à mon avis. Bref, c'est la décision de Red Bull, je dois la respecter et l'accepter, pas de problème avec ça. Ce qu'il ne faudrait pas oublier, c'est que je suis déjà allé chez Red Bull, et cela a certainement joué un rôle. C'est ce que l'on m'a dit. Quant à l'avenir, encore une fois, on verra."

L'avenir pourrait effectivement présenter de nouvelles opportunités à Kvyat, dans un contexte où Red Bull l'a désigné – aux côtés de Gasly et d'Albon – comme un candidat potentiel au second baquet pour 2020.

"Chez Red Bull, c'est toujours ouvert", commente l'intéressé. "Dès que quelqu'un n'est pas performant, la pression est automatique. Et ça ne va pas changer dans les mois qui viennent. Je ne peux pas être trop gourmand, car c'est déjà incroyable que je sois arrivé à revenir en Formule 1, et voilà que vous – les médias – me poussez tous dans l'équipe première, deux mois après mon retour ! Il est clair que Red Bull a son propre plan."

"Pas facile" de revenir chez Toro Rosso

Kvyat s'exprime également sur le retour de Gasly chez Toro Rosso, une mésaventure qu'il connaît mieux que personne puisqu'il en avait lui-même fait les frais lorsque Red Bull avait promu Max Verstappen après seulement quatre Grands Prix lors de la saison 2016.

"À l'époque, j'avais déjà fait un an et demi dans une Red Bull, et ça n'a pas été facile de revenir", se rappelle le pilote Toro Rosso, qui avait connu une période particulièrement laborieuse après sa rétrogradation. "[Gasly] n'a fait qu'une demi-saison avec Red Bull et il est déjà de retour, la Toro Rosso et l'équipe lui sont probablement encore familières."

Quant à savoir s'il apportera son soutien à Gasly : "Peut-être qu'il n'en aura pas besoin. Je ne sais pas. Peut-être que ça va aller pour lui. On ne sait pas comment les choses vont tourner. Encore une fois, peut-être qu'il pilotait une voiture qui ne lui convenait pas et qu'il va sauter dans une voiture qui lui convient, et tout ira bien de nouveau. C'est dur à dire. Et je ne pense pas qu'il veuille vraiment [mon soutien]. Il faut juste qu'il se concentre sur son job."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Le niveau de McLaren aide Renault à bousculer son équipe châssis

Article précédent

Le niveau de McLaren aide Renault à bousculer son équipe châssis

Article suivant

Renault introduit son évolution moteur, pénalités à la clé

Renault introduit son évolution moteur, pénalités à la clé
Charger les commentaires