Kvyat est "partout" chez Alpine pour croire encore à la F1

Daniil Kvyat a trouvé refuge chez Alpine pour la saison 2021 dans l'espoir de décrocher à nouveau un volant en F1 l'année prochaine.

Kvyat est "partout" chez Alpine pour croire encore à la F1

Seulement âgé de 27 ans malgré déjà 110 départs en Grand Prix, Daniil Kvyat n'a pas tiré un trait sur ses espoirs de rouler à nouveau en Formule 1. Débutant au plus jeune âge dans le giron Red Bull, le Russe a surmonté bien des épreuves pour revenir par le passé, y compris après avoir été rétrogradé chez Toro Rosso puis y avoir perdu une première fois son volant.

Non conservé à l'issue de l'exercice 2020 par l'écurie de Faenza – devenue AlphaTauri – et laissant sa place au nouveau protégé Yuki Tsunoda aux côtés de Pierre Gasly, Kvyat a fait le pari de garder un pied bien ancré en F1 cette année à travers un rôle de pilote de réserve et de développement. C'est Alpine qui l'a accueilli pour endosser cette responsabilité à laquelle il consacre beaucoup de temps et d'énergie, tout en travaillant activement sur son avenir.

"Tout va bien pour moi, c'est un nouveau rôle dans l'équipe : je suis pilote de réserve, je travaille sur le simulateur, je viens sur les Grands Prix comme réserviste", rappelle Kvyat au micro de la chaîne Match TV. "C'est intéressant de travailler avec l'équipe, une nouvelle écurie et des gens intéressants. J'ai travaillé avec beaucoup d'entre eux en 2015 et 2016 [lorsque Renault motorisait Red Bull, ndlr]. Je suis partout, à l'usine et sur le circuit, comme pilote de réserve. Si quelque chose arrive à l'un des pilotes titulaires, je suis prêt à monter dans la voiture à tout moment."

Lire aussi :

Ce rôle de l'ombre, au destin très aléatoire car il peut propulser Kvyat dans la lumière à tout moment si le besoin s'en fait sentir au sein du team d'Enstone, demeure une solution transitoire qui demande une suite. S'enfermer dans cette situation mènerait probablement le Russe vers une sortie définitive de la catégorie reine, qu'il aspire toujours à retrouver pour 2022 tout en tenant compte des autres opportunités qui pourraient s'offrir à lui.

"J'ai de nombreuses options, il faut les envisager calmement", assure-t-il. "Je veux aussi être en Formule 1 l'an prochain, nous travaillerons sur ces options avec mon manager. Cette année, il faut attendre, étudier les options, prendre en compte de nombreux facteurs, savoir quelles équipes, quels championnats, quelle popularité, etc."

Avec Oleg Karpov  

partages
commentaires
Trois équipes ont voté contre les sanctions sportives liées au budget
Article précédent

Trois équipes ont voté contre les sanctions sportives liées au budget

Article suivant

Les erreurs de Verstappen ne préoccupent pas Red Bull

Les erreurs de Verstappen ne préoccupent pas Red Bull
Charger les commentaires