Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
36 jours

Kvyat : Räikkönen "s'est suicidé et a aussi essayé de me tuer"

partages
commentaires
Kvyat : Räikkönen "s'est suicidé et a aussi essayé de me tuer"
Par :
22 sept. 2019 à 16:02

Daniil Kvyat tient Kimi Räikkönen responsable de la collision ayant eu lieu entre les deux hommes dans les derniers tours du Grand Prix de Singapour.

Parti 14e de la grille, Kvyat essayait de dépasser Räikkönen pour le gain de la 12e place dans le premier virage, alors qu'il restait 12 boucles à parcourir, lorsque la Toro Rosso a emmené l'Alfa Romeo au contact hors piste. Comme dans le cas de l'accident ayant impliqué Russell et Grosjean, celui qui semble en apparence victime de la manœuvre n'a pas été en mesure de continuer et a dû mettre pied-à-terre en raison d'une suspension brisée, tandis que le porteur de l'attaque est parvenu à voir l'arrivée du Grand Prix, en 15e position.

Toutefois, Kvyat ne pense pas avoir été l'agresseur dans cette histoire et défend sa manœuvre contre celui qui fut son équipier chez Ferrari l'an dernier lorsqu'il occupait le rôle de pilote de simulateur de la Scuderia Ferrari et que Räikkönen était titulaire aux côtés de Vettel.

"J'ai été surpris, car il était clair que j'avais fait une manœuvre", justifie Kvyat, qui estime que Räikkönen, par sa défense selon lui discutable, est responsable du contact. "Il a bougé au freinage ; c'est quelque chose dont nous parlons beaucoup, et il était contre ça, d'ailleurs. Je suis surpris qu'il l'ait fait. Si l'on défend, alors on défend. Si l'on laisse la porte ouverte, on laisse la porte ouverte. Il s'est juste suicidé. Il a aussi essayé de me tuer."

Lire aussi :

Kvyat va encore plus loin en estimant que Räikkönen ne disputait pas sa propre course et "essayait de couvrir son équipier". Antonio Giovinazzi disposait alors de pneus plus frais après avoir longuement prolongé son premier relais et même occupé la tête du Grand Prix. Le Russe estime que la course de Singapour était globalement désordonnée et avoir souffert d'une usure prématurée de ses pneus ainsi que de formation de condensation sur ses rétroviseurs. Les dégâts collectés lors du contact contre Räikkönen constituent le dernier élément de justification de Kvyat pour son lointain résultat final.

"Je n'ai pas compris les problèmes sur le premier relais mais mes pneus sont partis avant ceux des autres. Je ne sais pas pourquoi. Sur le second relais, c'était même le contraire : ils ont duré très longtemps. J'étais dans la boite de vitesse des autres et nous nous sommes arrêtés pour chausser les options. J'avais une chance de marquer des points mais j'ai fait des relances [post-SC] un peu agitées, partiellement parce que je ne pouvais pas bien voir dans mes rétroviseurs : c'était un obstacle pour voir quoi que ce soit derrière moi. Et oui, j'ai endommagé la voiture lors de l'incident avec Kimi. Ce fut donc un après-midi difficile."

Daniil Kvyat occupe la 10e place du championnat du monde avec 33 points, une unité derrière Daniel Ricciardo.

 

Article suivant
Crash Grosjean/Russell : "Ça s'est bien passé avec d'autres gars"

Article précédent

Crash Grosjean/Russell : "Ça s'est bien passé avec d'autres gars"

Article suivant

Giovinazzi pénalisé pour avoir mis en danger les commissaires

Giovinazzi pénalisé pour avoir mis en danger les commissaires
Charger les commentaires