Kvyat : "Très facile de faire une erreur" à Shanghai

Privé de course à Melbourne suite à un problème technique lors de son tour de mise en grille, Daniil Kvyat a réellement débuté sa saison à Sepang. Besogneux à bord d'une Red Bull encore loin du compte, le Russe a accroché une 9e place qui ne le satisfaisait pas, bien que devançant son coéquipier Daniel Ricciardo.

A Shanghai, la RB11 n'affichera pas d'évolution majeure mais pourra compter sur les progrès de Renault, entrevus en Malaisie. La collaboration entre l'équipe autrichienne et son motoriste est tumultueuse, mais les deux entités se sont promis de se remettre au travail et de mettre fin à la guerre des mots.

En attendant un réel bond en avant en termes de performances, Kvyat espère pouvoir signer un bon résultat en Chine, davantage conforme au rang de son équipe. Le tout sur un circuit de Shanghai très exigeant sur le plan du pilotage.

"Le début du tour est toujours vraiment difficile et c'est très facile de faire une erreur", souligne Kvyat. "Le tour démarre avec un gros test [le premier virage] mais ce qui est important est d'y trouver un bon rythme. En fait, c'est vraiment le cas partout. La longue ligne droite est bonne et la grosse zone de freinage à la fin est intéressante. C'est un circuit assez bon, large ; on peut vraiment attaquer fort tout du long."

L'ancien pilote Toro Rosso tentera de s'appuyer sur son expérience 2014, qui s'était achevée par une belle dixième place et une entrée dans les points dans un début de saison qui venait confirmer son potentiel.

"J'ai connu une bonne course là-bas l'an dernier et j'ai réussi à terminer dans les points, donc je suis heureux d'y retourner", avoue Kvyat. Ostensiblement agacé après le dernier Grand Prix, y retrouvera-t-il le sourire ?

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Avant-course
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo , Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags chine, red bull, shanghai