L'administrateur judiciaire prend le contrôle de Caterham F1

Au lendemain d'une journée très dure pour l'équipe Caterham F1, le management du team a fait savoir qu'il n'était plus aux commandes de la structure ce vendredi

Au lendemain d'une journée très dure pour l'équipe Caterham F1, le management du team a fait savoir qu'il n'était plus aux commandes de la structure ce vendredi. Alors qu'un litige oppose Tony Fernandes, ancien propriétaire, aux repreneurs de la structure F1 sous le nom d’Engavest SA, l'avenir est sérieusement menacé.

La firme de recouvrement londonienne Smith & Williams, chargée d'administrer le dossier de Caterham F1, a pris le contrôle du team avec à sa tête Finbarr O'Connell, en lieu et place du management qui était mené jusqu'alors par Manfredi Ravetto. Ce management a renoncé lui-même à ses fonctions en les cédant à l'administrateur "dans l'intérêt le plus élevé de permettre à l'équipe de continuer à fonctionner et de préparer les prochaines épreuves", selon un communiqué.

Hier,

les employés de l’équipe Caterham F1 de Leafield ont trouvé portes closes

sur décision de ce même administrateur. La situation était identique ce matin, alors que le matériel doit être envoyé à Austin, aux Etats-Unis, ce week-end. Le temps est compté pour l'écurie Caterham si elle veut s'aligner lors du prochain Grand Prix.

Lire aussi :

Comprendre la crise administrative de Caterham

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités