L'astucieuse trouvaille de Williams et Toro Rosso

Lors des essais hivernaux de Jerez, on a pu observer sur la Williams FW36 et la Toro Rosso STR un aileron positionné à environ 100mm au-dessus du diffuseur

Lors des essais hivernaux de Jerez, on a pu observer sur la Williams FW36 et la Toro Rosso STR un aileron positionné à environ 100mm au-dessus du diffuseur. Cet aileron sert de « rigidificateur » pour les montants d'aileron arrière depuis l'interdiction du "Beam Wing", mais dispose également d’autres fonctions intéressantes.

En effet, ce dernier est là pour créer de l'appui en fonctionnant à la fois comme un beam wing, mais également un diffuseur. Le beam wing étant à présent interdit, il fallait pour les ingénieurs retrouver de l'appui à l'arrière de la monoplace.



McLaren, avec sa MP4-29, a déjà notablement adapté sa suspension à cet effet. Mais les têtes pensantes de Toro Rosso et Williams ont décidé de monter un aileron bas à environ 100mm du fond plat, produisant un effet de diffuseur et créant de ce fait un appui.



.



.



. Noir : Diffuseur Bleu : Canal de guidage du flux d'air Rouge : Low Wing Ce sont les deux seules monoplaces équipées de cet aileron pour le moment. Celui-ci contourne astucieusement le règlement, car il n'y a en effet aucune restriction quant au fait de monter un aileron de type beam wing ou autre jusqu’à 150mm de hauteur du plan de référence. A la base, se sont les flux d'air chaud (refroidissement sortant du capot moteur) qui viennent caresser sa surface, favorisant ainsi l'appui. Mais les ingénieurs sont allés plus loin que cela, en créant des canaux qui canalisent une partie de l'air parcourant le fond plat à destination du diffuseur arrière, pour ainsi créer le même effet de diffusion, donc d'augmentation notable de l'appui.



.



.



. Les canaux de guidage de flux d'air sont entourés de rouge sur les deux photos ci-dessus. Le flux d'air provenant du fond plat est séparé vers deux directions distinctes juste avant les roues arrières, afin de préserver une efficacité du diffuseur arrière et d'alimenter en air le "Low Wing". (Voir schéma ci-dessous)



- Les flèches bleu foncé représentent le flux d'air normal pour alimenter la partie supérieure du diffuseur. - Les flèches bleu clair représentent elles le flux d'air traversant le canal pour alimenter la partie inférieure du "Low Wing". - Les flèches rouges représentent le flux d'air chaud provenant du refroidissement de l'environnement du moteur, turbo et boite de vitesse. Enfin, l'air circulant le long du capot moteur force le flux de refroidissement à tendre vers le bas (flèches bleu ciel).



Cette aile basse agit donc comme un diffuseur, mais nous ne pouvons appeler cela un double diffuseur, vu que l'alimentation inférieure en air provient de la surface supérieure, et non inférieure du fond plat. Ce système est un réel bénéfice d'appui car l'air circulant sous l'aileron sert autant à créer de l'appui en étant diffusé, mais garde également sa fonction principale, c'est-à-dire celle d'alimenter en air la surface supérieure du VRAI diffuseur arrière. Du côté de la FIA, aucune réclamation ou enquête, car jusqu'à 150mm de hauteur par rapport au plan de référence, aucune restriction n’est émise (sauf concernant le double diffuseur). À terme, nous pensons que ce système pourrait être adopté par la plupart des écuries.
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso , Williams
Type d'article Actualités