L'ultratendre au cœur de la stratégie selon Mercedes

Le tout nouveau pneu ultratendre de Pirelli va faire sa deuxième apparition en Grand Prix au Canada, après ses débuts dans la Principauté de Monaco.

L'ultratendre au cœur de la stratégie selon Mercedes
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Paddy Lowe, directeur exécutif technique Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé

Le Circuit Gilles Villeneuve dispose de caractéristiques fort différentes de celles du circuit de Monaco, avec notamment de gros freinages et plusieurs longues lignes droites, ce qui signifie que l'ultratendre ne sera pas forcément utilisé de la même façon.

"Montréal est un circuit inhabituel, avec de nombreux virages lents reliés par un bon nombre de lignes droites", commente Paddy Lowe, directeur technique de l'écurie Mercedes. "Par conséquent, c'est un circuit très exigeant pour l'unité de puissance et pour les freins."

"C'est aussi un circuit délicat en termes de pneus. Nous verrons la deuxième apparition du composé ultratendre ce weekend ; par conséquent, les chronos devraient être bien plus bas en qualifications qu'en 2015."

Rappelons que l'an passé, la pole position avait été signée par Lewis Hamilton en 1'14"393, alors que le meilleur temps jamais réalisé à Montréal en qualifications est l'œuvre de Ralf Schumacher : 1'12"275 en 2004.

C'est toutefois en course que l'utilisation des ultratendres sera intéressante. Les gommes à la tendreté la plus élevée sont souvent privilégiées par les équipes dans leur stratégie, mais les ultratendres auront-ils une durée de vie suffisante, et leur fenêtre de fonctionnement sera-t-elle facilement accessible ?

"Cette piste est bien plus agressive pour les pneus que Monaco, donc comprendre comment utiliser l'ultratendre au mieux en course sera l'un des principaux défis", confirme Lowe.

C'est en tout cas un circuit qui réussit bien aux pilotes Mercedes, à l'image de Lewis Hamilton, quatre fois victorieux à Montréal. Seul Michael Schumacher a fait mieux !

"Le palmarès de Lewis sur ce circuit est fantastique, Nico [Rosberg] y a fait l'une de ses meilleures courses en 2014 et l'équipe a signé un doublé fantastique en 2015, donc le weekend s'annonce passionnant !" conclut Paddy Lowe. 

partages
commentaires
Les participants au Grand Prix F1 du Canada 2016
Article précédent

Les participants au Grand Prix F1 du Canada 2016

Article suivant

Prost - Les résultats de Red Bull sont "très positifs" pour Renault

Prost - Les résultats de Red Bull sont "très positifs" pour Renault
Charger les commentaires