La Commission F1 vote la nouvelle réglementation moteur

La Commission F1 a voté en faveur du projet des motoristes de changer les règles sur les deux prochaines années, afin d'atteindre les objectifs fixés de réduction des coûts et de rapprochement des performances.

La Commission F1 vote la nouvelle réglementation moteur
Le départ
Bernie Ecclestone, Jean Todt, président de la FIA et Christian Horner, Red Bull Racing Team Principal
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mène
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mènent au départ de la course
Conférence de presse : Frederic Vasseur, directeur de la compétition Renault Sport F1 Team Yusuke Hasegawa, responsable du programme Honda F1, Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren, Maurizio Arrivabene, Ferrari Team Principal, Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes GP et Christian Horner, Red Bull Racing Team Principal
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07

Même si une confirmation formelle n'est pas attendue avant ce vendredi, tard dans la journée, il semble que le plan proposé par les motoristes avant le Grand Prix de Chine a reçu suffisamment de soutien en Commission F1 pour passer à l'étape suivante.

Ce plan devait déjà être approuvé par cette même Commission plus tôt dans cette semaine mais cela n'avait pas été le cas en raison de l'absence à Biggin Hill de quelques membres clés, ce qui n'a pas permis au quorum prévu pour la mise en place du vote d'être atteint.

Comme l'a rapporté Motorsport.com, cet accord comprend un plan à long terme pour réduire le nombre d'unités de puissance disponibles à trois par pilote et par saison à l'horizon 2018.

Il y aura aussi une augmentation du nombre de pièces standardisées, une installation commune du stockage d'énergie et de l'unité de contrôle électronique ainsi que d'autres mesures qui aideront à abaisser les coûts des blocs V6 turbo hybrides.

Ce plan doit permettre de faire diminuer le prix pour les écuries clientes d'un million d'euros la saison prochaine puis de trois millions supplémentaires en 2018. Afin de resserrer les performances - et que les moteurs ne soient séparés que de quelques dixièmes par tour - le boost du turbo pourrait être limité.

Autre objectif fixé : la fourniture de moteurs à toutes les écuries du plateau. Les motoristes se sont engagés à garantir que toutes les structures présentes en F1 soient équipées à un coût fixe, afin d'éviter la situation dans laquelle Red Bull s'est trouvé en fin de saison passée.

L'approbation de ce projet, avec le soutien de la FIA, signifie donc que le plan d'introduction d'un moteur indépendant qui avait été brandi en fin de saison 2015 semble être abandonné.

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Red Bull - La F1 doit prendre une décision pour l'Aeroscreen
Article précédent

Red Bull - La F1 doit prendre une décision pour l'Aeroscreen

Article suivant

Hamilton ne prend pas l'avance de Rosberg à la légère

Hamilton ne prend pas l'avance de Rosberg à la légère
Charger les commentaires